De grâce, moins de bruit !


Ne trouvez-vous pas que nous vivons dans une société bruyante ?
Attention, ne vous méprenez pas ! Je ne parle pas ici du bruit des moteurs, des bus, de la foule et de toutes les agressions sonores citadines. Non, non ! Je vous parle bel et bien de l’information. Vous savez, celle que l’on nous débite sur les chaînes d’info continue à la TV comme à la radio, celle des journaux de la presse écrite, et celles que l’on trouve désormais sur l’une des rares autoroutes débridées appelée aussi Internet.

Autoroute de l'info

fraîchement rentré de mon escapade d’une semaine, (cf. « Gare à la Poutre ! »), il fallait bien mettre à jour mon logiciel cérébral. Que diable.., j’étais de nouveau dans le « vrai » monde !
Et, pour se remettre rapidement dans le bain, comme on le dit plus simplement, il faut bien évidemment y plonger. Prenant une grande inspiration, j’ai donc décidé en premier lieu de faire un peu de ménage … dans ma boite mail.
Comme vous l’imaginez – je suis certain que vous l ‘avez maintes fois vécu au retour d’une semaine de vacances – une kyrielle de messages m’attendait. Bien que je dispose d’un anti-spams vigoureux, quelques filous avaient réussi à passer entre les mailles du filet. Nulle pitié pour ces resquilleurs intrusifs : à la poubelle, sans autre sorte de procès ! Quant aux newsletters quotidiennes, là encore, en supprimant systématiquement un mail sur deux, aucune crainte de rater quelque chose d’important.
Ce n’est qu’après ces suppressions simplistes que l’affaire se corse : à présent, il va falloir traiter l’information. Traiter quoi, et de quoi ? Telle est la question ! Il y a l’obsolète, la récurrente, l’inutile, l’importante, la fantaisiste, la vraie et la fausse, l’indispensable … Difficile de faire un tri sans préalablement les parcourir.

Après cette fastidieuse besogne, il m’a fallu décrypter ce que j’avais pu manquer : l’info véritable, la seule digne d’intérêt, j’ai nommé celle peu analysée mais très vite relayée par les média traditionnels, trop obsédés qu’ils peuvent l’être à remporter la course à l’échalote.

securedownload-1

J’ai rapidement évacué les multiples faits divers savamment montés en épingle pour attiser les haines de diverses natures – un phénomène très tendance ces derniers temps – pour me plonger dans les feuilletons économiques et ceux, oh joie suprême et si délicieuse, de la politique.
Arrive en tête, la série : « Le gang des fraudeurs organisés ». Sur ce créneau, pas de crise d’inspiration. Il existe tellement d’épisodes, qu’il y en a pour toutes les sensibilités. Un vrai régal. Mieux que « Les Feux de l’Amour », on n’en compte même plus les saisons.
Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il suffit d’une indiscrétion du Palais ou d’un souffle journalistique, et hop, un scénario est bâti. Oh bien sûr, l’épisode est toujours précédé par, « il faudra que toute la lumière soit faite », ou encore de, « je ne sais pas si c’est vrai », et même du fameux « il faut respecter la présomption d’innocence ». Mais immédiatement, tous les scénarios sont promptement exposés, et  caméras et micros poussent comme des asperges au début du Printemps.

Micros

Les déclarations et les épisodes pleuvent comme la flotte à Gravelotte, sur un ton péremptoire et sentencieux : « mais je vais vous dire… », « et je pense que… », « il faut  que … »  C’est certain, le regretté JR, héros de « Dallas et son univers impitoyable », n’était somme toute qu’un amateur. Du psychodrame à l’embrouille intégrale, tous les ingrédients sont là : rebondissements à foison garantis !
Décidément, même si à la fin on ne sait plus, qui a fait quoi, qui est qui, ou se trouve le camp des gentils et celui des méchants, et même si cela finit souvent en eau de boudin, j’a-dooo-re les feuilletons économico-politiques. Ils sont bien meilleurs que les docu fictions !

Mais, la semaine dernière, mon feuilleton préféré  a tout de même été : « Kerviel, le complot ».
Un modèle du genre : Kerviel à la plage, Kerviel le routard (à Monaco, Menton, à Nice), Kerviel au commissariat, Kerviel à Fleury-Mérogis… Et une fin comme on en rêve : Kerviel en prison ou Kerviel,  la victime de la pieuvre financière !
Néanmoins, et dans un tout autre genre, j’avoue apprécier comme il se doit la prestigieuse vedette d’une série qui dure depuis deux ans… Mais si, vous savez bien : le « Président normal ». J’ai a-do-ré les tout premiers épisodes : « Flanby à l’Élysée », « Le Capitaine de Pédalos en scooter »  et « Les amours du grand méchant mou ». Mais lui, il a tout de même quelque chose de spécial… Certes il est normal, mais il est aussi… pédagogue. Normal, c’est trop complexe à expliquer dans un « Billet d’Humeur » pour un non spécialiste comme moi. Mais pédagogique, c’est plus à ma portée :
Avant de m’éclipser quelques jours, notre héros national avait expliqué que la crise était dernière nous, et qu’en France, la croissance économique était de retour.
J’avais tout bien compris. Mais au mien… de retour – sur ce coup, je savais que je vous avais perdu – patatras ! J’apprends que les derniers chiffres trimestriels de l’INSEE ont fait apparaître une croissance zéro pour notre pays.
Alors là, je dis, respect ! Il y a au moins une chose que l’on ne pourra pas lui reprocher : le délit d’initié. Et bien oui ! Sur ce point, il est tranquille : après le chômage qui devait diminuer fin 2013, et maintenant la croissance qui devait reprendre…

Pour le plaisir, cliquez ici : Une illustration à ne pas manquer

Bon ! En même temps, il n’a pas vraiment de chance et m’est avis qu’il devrait changer de voyante. On peut penser ce que l’on veut, mais son maître, feu Mitterrand, en avait une bien meilleure … de voyante.

Et puis, je l’avoue – décidément, que de confessions cette semaine… – j’ai commis une erreur. Oui, c’est ma faute, ma très grande faute… : j’ai allumé la radio.
Deuxième erreur, elle était réglée sur RMC. Affairé dans la cuisine et trop éloigné du poste, il m’a fallu quelques minutes avant de pouvoir changer de station… Quelques minutes à subir les « Grandes Gueules de l’Info » … et c’est le déballage des idées reçues et assénées, le règne du grand n’importe quoi, du tohu-bohu à peine maîtrisé, où journalistes, invités et auditeurs, s’expriment sans s’écouter, s’interrompent en malmenant leurs cordes vocales, et accessoirement, mes oreilles. Troisième erreur, je me crois sauvé lorsque j’ajuste le tuner sur France Info. Mais c’est plus que je n’en peu avaler : soudain, une nausée me submerge. Quatrième erreur – vraiment, je les collectionne, me direz-vous à juste titre – je persévère, je m’entête et j’enchaine par BFM Business… Après la tribune des excités, le vomi de l’info. Je frôle l’overdose !
C’est urgent, il faut absolument que je me reprenne. Je peste, je fulmine : mais n’ai-je donc rien appris pendant ma semaine de retraite ?

À ma décharge, la rupture a tout de même été très brutale. Je reviens d’un endroit où tout le monde se moque de savoir qui a la plus grosse.., ou le plus gros.., et où il n’est pas permis de parler pour ne rien dire d’absolument indispensable.
Je sais, je suis un idéaliste… qui est loin d’être parfait, et je vous rassure s’il en était besoin, qui n’a aucune intention de se faire moine. Mais vous rappelez-vous l’histoire du Colibri reprise par Pierre Rabhi (cf.  « Mourir pour des Idées ») ?

Allez, trêve de rêves utopistes, il est enfin temps pour moi de redescendre au niveau de la Durance … Au fait, avec toutes ces infos je suis un peu perdu : aujourd’hui, c’est bien la fête des mères européennes ?

 

*****

Vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire ? Alors aidez-moi à réussir mon challenge : « 1.000 followers en 100 jours ».
Je compte sur vous ! Incitez vos amis à s’inscrire sur https://launayblog.com/, à cliquer sur les alertes LinkedIn ou Tweeter… Mais surtout.., ne ratez pas celui de la semaine prochaine et n’hésitez pas à voyager dans mon univers, en feuilletant de temps en temps les pages du blog. Bientôt je mettrai en ligne l’une de mes nouvelles : « Clair de Lune ».

***

Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  CopyrightDepot.com

Article précédent
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. Eh oui Pascal, nous en sommes tous là, sevrés et serinés d’idées toutes faites, ou préconçues.
    Juste une rectification : en Allemagne la fête des mères s’est fêtée il y a un mois.
    La fête des mères européennes ??? Non Dieu nous en garde, gardons notre calendrier…

    J'aime

    Réponse
  2. Bonjour Annette,
    En voulant faire semblant de mélanger la fête des mères avec les élections européennes, j’ai effectivement créé involontairement une confusion sur l’existence d’une « fête des mères européennes ».
    Et vous avez effectivement raison, quasiment chaque pays du vieux continent fête ses mères à des dates différentes.
    Bruxelles et Strasbourg ne se sont pas encore mêmes de cela… Non mais sans blague : À chacun ses Mamans !

    J'aime

    Réponse
  3. Mais Pascal, tu es maso !!! S’abreuver de toute la misère du monde après une retraite paisible ! Je ne regarde plus les infos depuis presque un an et je m’en porte bien… J’arrive toujours à avoir des infos via des collègues et comme ça, c’est à dose homéopathique ! Lève les yeux !! 😉

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :