Laissez-nous vivre, sacrebleu !

Le verdict des enquêteurs est tombé : l’incendie qui a ravagé plus de 800 hectares de forêt dans les Bouches-du-Rhône est certainement dû à un jet de mégot.
Vite ! Il est urgent de légiférer !
Aujourd’hui, le remède qui semblerait être trouvé pour éviter que les cons balancent leurs mégots par la fenêtre de leur auto seraient d’interdire à quiconque de fumer en voiture… Et puisque la « Ligue contre le cancer » a décidé de s’engouffrer dans la brèche pour obtenir ce dont elle rêve depuis longtemps, on en profiterait pour interdire de fumer sur les plages, sous peine de contraventions salées et même, de promesse d’années de prison. Autrement dit, par ici l’oseille ! Et tenez-vous bien, 67% des français seraient d’accord pour ces nouveaux interdits !
C’est tellement plus simple de légiférer que d’inciter nos concitoyens au respect de l’autre, à la civilité, et au bon sens.

Et oui mes chers amis ! Si en mai 68, on voyait fleurir dans les manifestations des banderoles, « Il est interdit d’interdire », non seulement l’on n’a pas cessé de multiplier les interdictions, mais on a omis de dépoussiérer les textes arriérés.
Car on légifère sur tout, et plus les années passent, plus nos libertés individuelles sont sinon bafouées, tout au moins grignotées les unes après les autres.
On a beau nous faire croire le contraire et médiatiser des lois écrites pour quelques-uns, bien peu de nos comportements sont exempts d’un encadrement législatif. La raison est précisément liée au fait que nos énarques ont tendance à penser que nous l’avons perdue. Quoi donc ? mais la raison, pardi !

Remarquez que, en la matière, la France est loin de remporter la palme. En fait, il y aurait même de quoi créer plusieurs hits-parades internationaux.
Personnellement, pour désigner mon champion au classement du crétinisme, j’hésite entre le Danemark, qui interdit de démarrer sa voiture si quelqu’un se trouve dessous, et le Royaume-Uni, où il est interdit de mourir au Parlement, sous peine d’être arrêté. Tout ceci évidemment parce que je classe hors concours tous les pays qui interdisent de tomber en panne d’essence … À moins que … À moins que la médaille ne revienne à ce maire de Châteauneuf-du-Pape qui a pondu un arrêté en 1954, toujours en vigueur, interdisant aux OVNI de se poser sur la commune.
Pour ce qui est de la palme de l’incohérence, je me trouve également devant un cruel dilemme … Que voulez-vous, il y en a tellement (d’incohérences). La Suisse pourrait sans doute être une digne représentante de cette catégorie. Elle n’a pas l’exclusivité de cette mesure, mais au regard de l’ensemble de son oeuvre, on peut lui décerner sans conteste la médaille : « la prostitution y est légale, alors que l’utilisation des services d’une prostituée est prohibée … »

Mais restons positifs, et saluons les champions des lois écologiques ! Le premier est de loin le Malawi, où une loi intitulée « Souiller l’Air » a pour objectif d’empêcher toute flatulence dans un cadre public… Le Malawi, tout de même talonné par Singapour, où de nombreuses interdictions donnent lieu en cas de non-respect à de très fortes amendes : « vendre et mâcher de la gomme dans un lieu public (à l’exception de celles présentant des effets thérapeutiques), uriner dans un ascenseur, cracher par terre, …, faire du saut à l’élastique, …, » le catalogue est trop long, je risquerais de vous ennuyer. Ah ! Un petit dernier tout de même : « les homosexuels ne sont pas autorisés à vivre dans le pays ». Sans doute que cela pourrait aussi faire tâche dans le paysage !

Puisqu’il est question du « vivre ensemble », il faut bien noter que la France fait souvent des efforts. Elle mériterait un petit accessit eu égard à ses difficultés à légiférer sur le sujet. En effet, quand certains pays n’hésitent pas à prohiber le port des pantalons pour les femmes et d’autres bizarreries moyenâgeuses, la France s’embourbe malencontreusement dans des polémiques hallucinantes pour accoucher d’une loi inapplicable.
Remarquez, on a eu au moins le bonheur de faire rire nos amis iraniens, eux qui jettent en prison et sans autre forme de procès, les personnes adeptes de certaines coupes de cheveux occidentales.

Pour ce qui est des lois de santé public, le Bhoutan, considéré par certains comme le pays du bonheur, semble avoir tout compris concernant le tabac. Le gouvernement a interdit la vente de tabac pour des raisons « sociales, spirituelles et sanitaires ». Cependant, les fumeurs peuvent faire importer l’objet de leurs turpitudes et payer une taxe de 100% sur le prix de vente à laquelle s’ajoute une taxe de 100% de droits de douane. On est loin des hésitations françaises sur le sujet et du serpent de mer du paquet de cigarettes à 10 € !

Et oui, chers amis ! Malgré 10.500 lois, 127.000 décrets, 7.400 traités, 17.000 textes communautaires en vigueur en France, il faut bien dire que par rapport à certains, nous sommes le pays de la demi-mesure.
En revanche, rendons à César ce qui lui appartient. Si l’on constate un certain laxisme de notre administration concernant l’attribution des prénoms pour nos chers bambins, et que l’on peut ainsi toujours appeler son fils Bonaparte, la loi est intraitable : il est impossible d’appeler son cochon « Napoléon » !
Gageons que l’hôte de l’Élysée n’est pas prêt d’amender cette interdiction, ni d’ailleurs la disposition qui oblige tous les citoyens français à avoir une botte de foin chez soi, des fois que le monarque passerait avec son cheval.

Allez, cochon qui s’en dédit, mais surtout … Oh oui surtout, laissez-nous vivre sacrebleu !

*****

Et toujours, l’inspiration du poète 

Libertad, libertad
Déjà loin de mon Ipad
Et des lois qui tombent en cascade
 
Arrêtez de me contraindre
En me préservant et de tout craindre
Pour que j’arrête de me plaindre
 
Je ne veux pas d’une société
Dans laquelle éberluée
Je me cogne à des bords structurés
 
Je ne suis pas un lapin
Dans les phares du petit matin
Figé dans mon couffin
 
Libre et sans entraves
Laissez-moi l’énergie d’être brave
Et de ne pas devenir un cadavre
 
Vous voulez me contrôler
Mais vous affabulez
Vos normes sont annulées !!!
 
Je suis libre dans mon corps et mon esprit
Vous n’avez rien compris
Ce qui est pris n’a pas de prix
 
Cela sera  mon patrimoine
De jeune padawan
Dans sa savane
 
La libertad
C’est là où je me balade


 Didier Regard

Découvrir les poèmes de Didier Regard et aussi ses tercets

*****

Vagabondez dans mon univers, vous découvrirez des nouvelles et des romans, les poèmes de Didier Regard, et aussi les chansons de Marie. Aimez, commentez et partagez sans modération, et surtout, abonnez-vous pour ne pas rater les prochains billets !

Le contenu de Launayblog est sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com