Naufrage


Durée de lecture : 1mn 51s

Cette semaine, pas d’inspiration pour mon billet d’humeur… J’ai la tête vide. Je suis fatigué…

Oh, j’aurais bien pu gloser sur le sport national annuel qui consiste à remplir une fois par an, aux alentours du 15 mai, le formulaire 2042 et ses petits cousins, mais le coeur n’y était vraiment pas.
J’aurais pu également commenter cette phrase si inspirante de la ministre de l’Enseignement qui déplore que, « un enfant d’ouvrier a dix fois moins de chances qu’un enfant de cadre d’être bac+5 », et des inepties contenues dans la réforme des collèges qu’elle propose. Dans la continuité, j’aurais pu aussi décrire la situation de cette jeune bretonne de 28 ans, titulaire d’un Bac ES, d’une maîtrise de commerce international, parlant couramment Anglais et Mandarin, et qui est sans véritable emploi depuis 3 ans. Et pour clore le sujet, j’aurais pu évoquer le cas de cette jeune entreprise française, qui cherche à recruter, désespérément et sans succès, un(e) commercial(e).
J’aurais pu vilipender la frénésie qui s’est emparée des médias et des politiques, tout empressés qu’ils étaient de commenter, sans avoir eu vraiment accès au dossier, cette affaire d’attouchements sexuels dont se sont rendus coupables des pré-ados de 11 ans dans les toilettes d’un collège parisien huppé.
J’aurais pu déplorer l’insignifiance navrante de ces starlettes qui se prostitueraient pour fouler le tapis rouge et monter les marches du festival de Cannes, de celles qui le font, et de ces stars qui, pour continuer d’exister, se dénudent un peu plus que d’autres.
J’aurais pu me désespérer devant les Bouddhas de Bâmiyan abattus, les mausolées détruits et les manuscrits brûlés de Tombouctou, le musée de Mossoul pillé, et maintenant les sites archéologiques de Palmyre classés au patrimoine de l’humanité, que l’État Islamiste a promis de détruire dès sa conquête de la ville achevée.
J’aurais pu compatir au malheur qui frappe la population népalaise, décimée et si démunie après les deux derniers séismes qui ont ruiné un pays déjà si pauvre…
J’aurais pu …

Oui, il y avait tant de sujets qui méritaient un billet d’humeur… Et oui, l’envie m’a manqué !

En fait, ce qui m’a siphonné la tête cette semaine est la façon dont les personnes, dites influentes en Europe, abordent la difficile question du destin des migrants qui quittent leur pays dans l’espoir d’une vie meilleure, ou d’une vie tout court. Et que penser, sinon d’être atterré, de ces commentaires d’experts, monstrueusement partisans pour certains, ou en dehors de toute réalité et de tout bon sens pour d’autres.
Derrière les chiffres et les faits déjà si choquants, se cachent avant tout des destins d’hommes, de femmes et d’enfants, et personne, non personne en Europe n’est à la hauteur de la tragédie qui se joue sous nos yeux, année après année.
Les phrases sont inutiles, l’horreur des mots suffit : guerres, immigration massive, corruption, camps de rétention, quotas de réfugiés, « partage du fardeau », et dogmes bureaucratiques en tout genre,… contre inégalités, désespoir et dignité humaine.

La situation est grave, la solution certainement complexe. Mais pour tenter de résoudre un problème d’une telle ampleur, encore faudrait-il une volonté commune et un courage indéfectible, au risque de voir dégénérer ce naufrage collectif.

*****  

Pas d’inspiration ?        
Ou manque de volition
Une abdication ? 

Tant d’aberration  
D’un monde en perdition   
Plus de convictions ?        

C’est un naufrage
Là, « dans l’étang moderne »
C’est l’éclairage

De la lanterne
Dans ce net déchiffrage
Que j’ai interne

Beauté du béant
Je m’en vais en m’apaisant 
Prendre du bon temps !!

Découvrez toutes les illustrations poétiques de Didier Regard

*****

Et toujours : « Clair de Lune«  et « Amour, couleuvres et langoustes« , deux nouvelles à découvrir en cliquant sur ce lien :  « Nouvelles »  ou encore sur le menu de la page d’accueil.
Si vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire, incitez vos amis à s’inscrire sur 
https://launayblog.com/, ou à cliquer sur les alertes LinkedIn et Tweeter (@pascalaunay).
Mais surtout, ne ratez pas le billet de la semaine prochaine et n’hésitez pas à feuilleter les pages de ce blog au gré de vos humeurs.

***
Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  Copyrightdepot.com

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. Petite forme en effet. Reposez vous et prenez soin de vous.

    J'aime

    Réponse
  2. Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas, les billets d’humeur, c’est pareil ! Mais pour quelqu’un qui n’a pas l’envie…tu as exprimé un gros ras le bol quand même !! Fais toi une cure « sans info » pendant quelques temps… ça fait du bien de ne plus regarder le monde côté « ordure ». Nos politiques sont incapables de régler la situation dans laquelle on s’enfonce inexorablement…. Alors regarde la nature, les arbres… Hier, j’ai découvert une orchidée sauvage de 2 cm dans mon jardin… le top ! Je t’embrasse….

    J'aime

    Réponse
  3. Autre idée : Vas aux Maldives en visitant ces pages (http://vchery.free.fr/mektoub/maldives/album/index.html). Je me suis amusée cet hiver à faire des montages vidéo… Rien de tel que de voir de belles choses !

    J'aime

    Réponse
  4. Je commence ma retraite printanière dimanche prochain. Une semaine de silence …
    Je ne savais pas que tu étais botaniste … cool !

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :