Descartes aurait pu me tuer !


FullSizeRender-2

« Tout ce que nous sommes s’élève de nos pensées »

                                                                    Méditation bouddhiste

 

N’en déplaise à mes amis cartésiens, l’immense philosophe s’est tout de même trompé à plusieurs égards.
En effet, il semble admis aujourd’hui que, d’une part, le réel n’est pas réduit à ce qui est quantifiable et observable, et que d’autre part, l’Homme n’est pas séparé de la nature, pas plus que le corps et l’esprit ne le sont. La physique quantique, les neurosciences, et l’humble effet placebo, ont démontré que notre pensée agit sur la matière, tout comme elle agit sur notre corps.
Alléluia ! L’être humain est bel et bien doté d’un pouvoir énorme : il est capable de rendre réelles ses idées !

Malheureusement, nous sommes gouvernés par de nombreuses croyances.
Au mieux, celles-ci nous limitent, au pire, elles nous paralysent : « je dois être parfait », « je dois être le meilleur », « je ne suis pas à la hauteur », « ce n’est pas mérité », … et le trop fameux « ce n’est pas possible ». Ce sont ces croyances qui fournissent les excuses ou les motivations dont nous nous persuadons pour influencer notre vie.
S’accrocher à ce genre de croyances, c’est choisir de subir et de se poser délibérément en victime. C’est un statut qui peut s’avérer confortable. Mais croyez-moi ! Pour l’avoir expérimenté à mes dépens, il l’est, mais à court terme. À très court terme seulement. Car être victime, c’est se rendre impuissant. C’est-à-dire en incapacité d’agir.
Et donc, l’immobilisme ne nous ayant jamais emmenés très loin, il y a fort à parier pour qu’il ne nous transporte pas vers des horizons meilleurs, et loin des drames que nous vivons.
Or, qui peut être sûr à 100% qu’une chose est impossible ? En avoir l’idée, en la formulant, c’est déjà accepter qu’une partie de soi, si infime soit-elle, croit précisément que cette idée est possible.
Dès lors, ne serait-ce pas raisonnable de se focaliser sur cette idée ? Ne serait-ce pas raisonnable de s’aligner en permanence avec nos pensées positives ? Et enfin, ne serait-ce pas raisonnable de lâcher ses certitudes, et de s’autoriser à dire « je ne sais pas », « je ne suis pas le meilleur et ce n’est pas grave » ou « demain est un autre jour » ?

J’ai acquis le sentiment que choisir d’abandonner ses croyances est sans doute un très bon moyen d’agir et d’avancer. Quelqu’un m’a rappelé un jour que « si nous ne pédalions pas sur un vélo, nous tombions ».
Alors j’ai décidé de pédaler et de regarder dans la direction vers laquelle je voulais avancer !

*****

Il suffit d’une pensée
D’un être insensé
Qui va tout briser

Esprit comme corps sont divisés
Éloignés de toute unité
Pour devenir une mondanité

Si tu es dans cette pensée
Qui va inexorablement te dégrader
Et t’empêcher de créer

Protège ta santé
Ne cherche pas à vérifier
Tout faux de la tête aux pieds

Marche d’un pas assuré
Quand tu crois en l’humanité
Vers ta luminosité

Notre mort est dans Descartes
Car il croit avoir les bonnes cartes
Avec ta Vie qu’il écarte

(Didier Regard)

*****

N’hésitez pas à parcourir les différentes pages de ce blog. Les premiers chapitres de mes livres, deux nouvelles, la Plume de Didier Regard, des paroles de chansons et des liens vers le site musical de Marie : en quelques clics vous découvrirez nos univers.
Et si vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire, incitez vos amis à s’inscrire sur https://launayblog.com/, ou à cliquer sur les alertes LinkedIn et Tweeter (@pascalaunay).
Mais surtout, ne ratez pas le billet de la semaine prochaine !

***

Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com

Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :