Tuer le temps …


 Si les scientifiques ont vu leur vie changer, le jour où Einstein a mis en formule la relativité du temps, les simples béotiens que nous sommes l’ont toujours relativisé, un peu comme monsieur Jourdain faisait de la prose, c’est-à-dire sans vraiment le savoir.

Mais en 1976, nos énarques ont fait très fort : ils ont trouvé un moyen radical de tuer le temps. À 3 h 00, le dernier dimanche d’automne, ils ont décidé qu’il n’en était que 2.
Rendez-vous compte du paradoxe !
Inutile de se réfugier dans un quelconque passe-temps pour tuer le temps ; inutile aussi de se casser la tête pour trouver un moyen d’en gagner. Non, et hop, une heure d’effacée, et on tue le temps pour en avoir ! (Vous noterez d’ailleurs au passage, qu’au printemps, on gagne 1 heure pour perdre du temps).
Waouh !!!

Il m’a fallu une bonne semaine pour intégrer ce fantastique paradoxe, dont visiblement tout le monde se moque par les temps qui courent.
C’est devenu un tel non-événement que la télévision n’en fait plus son gros titre du journal de « 20 heures ». En même temps j’en conviens, ils ont des sujets bien plus marrants à traiter en ce moment.
D’ailleurs, s’il existe encore des « pour » et des « contre », des « qui s’en moquent » et d’autres « qui n’en pensent pas moins sans en piper mot », vous aurez certainement remarqué que tout le monde obéit – surtout depuis que le lobby des bonbons a obtenu le report d’une semaine de cette mesure… Vous ne voyez pas le rapport ? Mais si…, donner une heure de plus aux enfants pour recueillir des bonbons la nuit d’Halloween !

Tout de même, qu’il était béni ce temps où même les pigeons, les transporteurs, la Bretagne, les artisans du bâtiment et tous les autres, se pliaient à la volonté de l’Etat !
Et pourtant, lorsque l’on y réfléchit, le truc est brutal.
Bienheureux ceux qui se contentent d’ajuster montres et pendules en tout genre, avant ou après leur nuit de sommeil. Mais n’ont-ils jamais pensé aux conséquences de cette tuerie décidément pas comme les autres ?
Evidemment, il y a ceux qui vont dormir une heure de plus, ceux qui vont danser plus longtemps dans leur boite de nuit favorite… Et puis ceux qui ont toujours 10.000 choses à faire en même temps et qui vont pouvoir souffler un peu.
Mais comment vivre dans l’inconscience, sans songer aux artisans qui chérissent les horloges anciennes, au casse-tête des agents de la SNCF et à tous ceux qui ont travaillé une heure supplémentaire fiscalisée cette fameuse nuit ?
Ont-ils seulement pensé à ces personnes qui se sacrifient sur l’autel du devoir conjugal, les yeux rivés sur la pendule, et qui se trouvent par mégarde en pleine action à l’heure fatidique ? Je laisse à votre imagination, et selon votre humeur, classer leur situation dans la catégorie adéquate…

Quant à moi, alors que la sécurité routière constate dans les jours qui suivent l’entrée en vigueur de cette mesure une augmentation de la mortalité des piétons, que d’éminents professeurs dissertent toujours sur l’influence du changement d’heure sur nos horloges biologiques, que des associations dénoncent les perturbations des comportements des animaux, il me reste à éclaircir un grand mystère :
Si nos 3 chats et notre chien n’ont que faire de notre manipulation temporelle, (en journée, ce sont des tueurs de temps professionnels), ancienne ou nouvelle heure, à 19 heures précises, ils campent devant leur gamelle avec la même détermination… Bon, en même temps, ils se rendent coup pour coup ; les chats mangent les croquettes du chien qui lui-même vide celles des chats…. Allez comprendre…
Tout de même, l’important est que de notre côté, nous mangions dans nos assiettes ! Non ?

***

Mon billet d’humeur : c’est un clin d’oeil, une brève de comptoir, une réflexion captée dans l’instant. Vous avez aimé ? Alors partagez-le, et incitez vos amis à s’inscrire sur https://launayblog.com/, et ne ratez pas celui de la semaine prochaine !

Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  CopyrightDepot.com

Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :