On ne doit plus dire « Noël » ?!


on-ne-doit-pas-dire-%22noel%22

De nos jours, le mot est prohibé.
Méfiance donc, mes chers concitoyens, vous pourriez, sinon entendre un sermon, peut-être même recevoir une amende d’un fonctionnaire zélé ! Et oui, n’est pas Lagarde qui veut : un quidam coupable est à coup sûr condamné. Le rappel est donc d’importance ! On ne doit plus dire :
– Vacances de Noël, mais, vacances de fin d’année, sous peine de devoir supporter le courroux de notre « Najat » préférée ;
– Fêtes de Noël, mais, fêtes de fin d’année, sous peine de se voir taxer de bigot arriéré ;
– Bûche de Noël, mais, bûche glacée ou pâtissière, sous peine d’en prendre une sur la tête …
Copiez donc les divas éthérées de la créativité qui ont avantageusement remplacé le fameux mot par, « Hiver », histoire d’offrir aux clients réceptifs (contre moult euros sonnants et trébuchants) de se démarquer de la concurrence.
Ainsi, le substantif peut dorénavant qualifier un marché ou un sapin, ou même une boule …

Il s’agit donc d’entamer toute une rééducation sur vous-mêmes, mais aussi de ne plus fourvoyer les enfants dans l’erreur. Que dis-je, en finir avec ce mensonge éhonté, et la confusion si savamment entretenue entre Père Noël, crèche, petit Jésus, et autres billevesées intolérables.
Si la chose est trop brutale pour vous, et que vous vous refusez à souhaiter un « Joyeux Hiver » à vos proches, il est toujours possible de contourner l’interdit et d’apprendre aux enfants à ne plus dire Père Noël, mais plutôt « Père Joël » qui fera bien l’affaire. Au passage, rappelle leur bien que « vas-y espèce de Père Noël ! » est de loin la plus grave insulte qu’ils puissent proférer.

Quant à la crèche, l’affaire est plus délicate. Et oui, vous n’êtes pas à l’abri d’en trouver une au coin de la rue, car les avis de nos bienheureux élus divergent à ce sujet.
Selon certains parlementaires français bien pensants, ériger une crèche de Noël sur une place d’hôtel de ville, ou dans le hall d’un bâtiment public, est à n’en point douter un crime ; une atteinte à la liberté de conscience ; une insulte à la minorité bien pensante ; rien moins qu’une provocation à la laïcité et à la loi de 1905 (sic).
Car, cela ne fait aucun doute et la sentence du juge est tout à fait claire à cet égard : c’est méconnaître le principe de neutralité des personnes publiques… À moins que, … à moins que, s’est prononcé le Conseil d’État, une crèche de Noël soit installée dans un but culturel, artistique ou festif (sic)… Comme adeptes de Ponce Pilate, difficile de faire mieux.
Qu’à cela ne tienne, depuis Nice, depuis Berlin, les détracteurs des crèches de Noël haussent le ton : dorénavant, reconstituer une crèche est une incitation à la haine religieuse ; une bombe à retardement propre à exploser sous le choc d’un camion lancé à pleine vitesse sur les santons.

Mais, j’en vois qui verdissent à la mode d’un Santa Klaus pas encore sponsorisé par Coca Cola. Diable, c’est que Noël est aussi un prénom !
Qu’à cela ne tienne, on vous appellera désormais, puisque vous avez eu des parents inconscients, « Fêtdamné », à l’image du temps où les enfants nés un 14 juillet dans des pays lointains étaient baptisés (encore un gros mot !) du saint du jour inscrit au calendrier. Vous ne saisissez pas ? Allons voyons, vous connaissez bien dans vos relations une « Fêtnat ».
Non ? Ah, je savais bien que les traditions se perdaient !

*****

Et toujours, l’inspiration de Didier Regard

Tu peux plus t’envoler
Car c’est no ailes
Alors tu dois ramper
Et attendre le dégel

Car le mot fait mal
Il n’est qu’anormal
Il a perdu de son poids
La photo devient le Roi

Le mot est trop précis
L’image est un récit
Alors, il faut se taire
Là, tu vas plaire

Tu feras le bon selfie
Avec tous tes amis
Une bande de muets
Qui n’a plus de souhaits

Tu mettras un sous-titre
Juste là, sur la vitre
Effaçable, on ne sait jamais
Pour ne rien dire désormais

Maintenant, l’icône
A son trône
Et le mot
Est un maux

… Lire la suite et découvrir tous les poèmes de Didier Regard … 

                      Et aussi tous ses tercets

*****

Entrez dans mon univers en cliquant sur les différents onglets en haut de cette page, et découvrirez des nouvelles et des romans, les poèmes de Didier Regard, et aussi les chansons de Marie. Aimez, commentez et partagez sans modération, et surtout, abonnez-vous pour ne pas rater les prochains billets !

***
Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com

Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Fabienne Allard Korolev

     /  25 décembre 2016

    Je te souhaite un Joyeux Noel, Oui, cette fête à bercée ma petite enfance d’un esprit magique ou j’entendais parler d’un petit enfant naît entre un Ane et un bœuf et dont les rois mages apportaient des trésors alors « …qu’ils auraient mieux fait d’apporter du lait, des couvertures et des draps pour qu’il ait un peu moins froid… » ne sylvestre, de cette chanson j’ai compris que toutes les religions étaient des histoires, parfois de belles histoires, mais je suis non croyante, et l’histoire notre histoire, celle du monde entier, à montrait et montre encore, que pour une puissance imaginaire, les hommes se tuent pour lui plaire… Alors, dire fêtes de fin d’années ne me choque pas, si cela puisse permettre à tous les êtres que portent la terre puissent un jour vibrent en paix Et en respectant toutes les formes de vie que j’aime tant. Joyeux Noel

    Fabienne

    J'aime

    Réponse
  2. Najat manque totalement d’imagination, sinon de culture. Pourquoi ne pas rebaptiser, oh pardon, renommer, les fêtes de Noël en « fêtes de Nivôse » ? on pourra même oublier l’accent circonflexe afin de ne pas provoquer la colère des ignares. Et puis, en fonction du réchauffement climatique, Nivôse deviendrait Pluviôse ou Ventôse.
    Dans la foulée, les vacances de Pâques (remarquez l’insistance de l’accent circonflexe à s’inviter partout, depuis que le tréma de Noël a disparu), pourraient se nommer vacances de Floréal et celles d’été : vacances de Thermidor.
    Bon, « Thermidor » cela ne le fait pas trop, question « Paix sur la terre aux hommes de bonnes volonté ». Mais qu’importe puisque le mot « Paix » a, lui aussi disparu de lexique officiel, avantageusement remplacé par « lutte », « crise », « Homophobie », « Islamophobie » « état d’urgence » etc… on n’est pas avare en haut lieu de créativité « clivante », voire tératogène (1)

    Mon cher Pascal, je vais sans doute risquer un mois de prison (sans sursit) et 20 000 € (2) d’amende, mais c’est avec joie que je te souhaite un JOYEUX NOËL !

    (1) difficile à placer ce mot de cruciverbiste, au moins une fois par an. Ouf j’y suis arrivé ric-rac.
    (2) pour le cadeau de Noël, rien cette année : je garde mes sous pour payer l’amende.

    J'aime

    Réponse
  3. Gilles Blanchin

     /  25 décembre 2016

    > > Quel grand moment de bonheur, merci pour ce bel article. > Du coup je profite de l’instant pour te souhaité 10 fois, 100 fois et 1000 > fois un joyeux Noel ainsi qu’a toute la famille. Bien a vous tous. Gilles. >

    >

    J'aime

    Réponse
  4. Aaaaahhhhh! Quelle ère stupéfiante nous vivons présentement. Non seulement Noël (ooops) est à proscrire mais aussi toutes les autres fêtes religieuses ou sociales avec tendances religieuses. Ridicule, mon ami! Je ne suis pas chrétienne, ni musulmane mais je respecte la foi des autres et apprécie les lumières de Noël (re-ooops), les sapins illuminés, les décorations, les guirlandes scintillantes et les boules décorées… par contre, je trouve bien fade les célébrations de Najat… pas de joie, pas d’exubérances, rien que des trucs sérieux et ternes entrecoupées de pseudo-jeûnes et de salamalecs et où la plus proche représentation d’un sapin pourrait être leurs femmes en grandes burkas (mais sans décorations).

    J’espère qu’un jour prochain, le monde va se réveiller, se secouer les puces et retrouver le bonheur de vivre et la joie de rire. Ce serait mon souhait pour la Nouvelle Année… retrouver la Paix, le bonheur, la joie de vivre… alors, mon cher Ami (ainsi qu’à tous vos lecteurs) je vous souhaite un Joyeux Noël et une merveilleuse année 2017.

    Alain S: Ma plume aussi reste sans mots… je suis farpaitement d’accord avec vous!!!!!

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :