Vive l’engagement positif !


Zèbre
On commémore le jour d’un accord
On rend hommage encore aux morts,
S’incliner, se souvenir d’accord
Mais pour mieux reconstruire alors.

 

Beaucoup de ceux nés dans les années 50 ont cru à l’avènement d’un nouveau monde. La fin des guerres, les années de reconstruction et les trente glorieuses devaient nous conduire vers un monde meilleur. Même les pays sous-développés allaient s’élever. Ils devenaient des pays en voie de développement. Et internet fut créé. Le fantastique outil devait participer à réduire les inégalités et permettre des sauts technologiques profitables aux plus petits, aux moins riches, aux plus faibles, … Il allait devenir la locomotive qui nous transporterait vers des vies empreintes de liberté, toutes les libertés. Il devait ouvrir à tous une ouverture sur le monde. Oui, c’est cela ! La mondialisation allait bouleverser les rapports sociaux, culturels et économiques. Elle participerait à l’élévation de l’humanité, une humanité portée par une démocratie qui règnerait en maitre absolu dans tous les pays.

À la fin du IIe millénaire, le réveil fut brutal et aussi douloureux qu’une gueule de bois au lendemain d’une cuite impériale.
Le monde est secoué par de nombreuses guerres toujours plus aveugles et meurtrières, la démocratie est à bout de souffle, les déséquilibres sont exacerbés, et la mondialisation provoque des comportements humains plus proches d’une logique tribale que d’un partage assumé.

Mais cette vision n’est-elle pas justement ce qu’un quarteron d’individus avides de pouvoirs, ou sous influence, voudrait privilégier et agiter sous nos yeux pour s’accrocher qui, à son argent, qui, à son siège d’élu, qui, à sa dictature politique ou intellectuelle ?
Ne serions-nous pas plutôt à l’aube d’un véritable changement ? Et pour reprendre l’image du papillon qui s’extirpe de la gangue contraignante de son cocon, un nouveau monde ne serait-il pas en train de naître sous nos yeux ?
Si tel était le cas, pas étonnant que les événements soient aussi troublés et conflictuels, à l’image du combat engagé par des cellules-larve qui luttent désespérément pour ne pas devenir cellules-papillon.

Alors, plutôt que de se laisser happer par le côté obscur de la Force, plutôt que d’être prompts à généraliser les situations horribles, ou à adopter des raisonnements globaux à partir de faits isolés mais délibérément matraqués, regardons posément autour de nous.
Il existe beaucoup d’initiatives personnelles, et collectives, concrètes et positives. Je vois ainsi des personnes qui s’investissent pour le bien commun. Je vois aussi des gens qui ont le sens du partage. Je vois de nombreux hommes et de nombreuses femmes qui, tels le colibri, font leur part. Alors :
– Plutôt que de focaliser sur les débats stériles et les comportements violents à propos du projet de loi sur le travail de notre si petite France, je vois un monde du travail en ébullition : de nouveaux métiers, de nouveaux types de contrats, de nouveaux types d’organisation, de nouvelles façon de concevoir l’équilibre entre vies personnelle et professionnelle ;
– Plutôt que de fustiger les cultures et les élevages intensifs, je vois des hommes et des femmes modifier leurs habitudes alimentaires ;
– Plutôt que de se ruer dans les magasins ou sur les sites de ventes à bas prix, je vois des hommes et des femmes modifier leurs manières de consommer ;
– Plutôt que de détourner les yeux devant la misère, je vois des hommes et des femmes s’investir dans des associations humanitaires, et/ou créer des actions originales de consommations solidaires ;
– Plutôt que de …

Autant de façons d’accomplir sa part à son propre niveau. Autant de façons de pousser le système à changer.
Je vois tout autour de moi des zèbres fougueux (@leszebres / @AlexandreJardin / #BBZ) qui s’engagent réellement dans la voie du changement. Et si cette voie n’est certainement pas exempte d’efforts, elle n’est pas aussi difficile que l’on veut bien nous le faire croire. D’ailleurs, comme monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, il n’est pas exclu que vous-mêmes soyez engagés à votre manière sur cette voie du changement.
Ce qui me semble certain est que plus nous serons nombreux à nous engager selon nos possibilités dans cette voie, plus ce sera enthousiasmant. Alors, pourquoi hésiter à dire ce que nous faisons déjà, pour peu que nous fassions réellement ce que nous disons ?

Vive l’engagement positif !

*****

L’inspiration de Didier Regard

« Seuls les bébés mouillés….
Aiment le changement »

Un adage un peu rouillé
A se mettre sous la dent

Tout se passe individuellement
Comme un peu détouré

Mais toujours présent
Sans besoin d’être entouré

Juste à l’abri des regards
Sans un éternuement

Cet individuel parfois hagard
Deviendra un collectif

Il suffit d’être attentif
Et croire en Emile Coué

*****

N’hésitez pas à parcourir les différentes pages de ce blog. Les premiers chapitres de mes livres, deux nouvelles, la Plume de Didier Regard, des paroles de chansons et des liens vers le site musical de Marie : en quelques clics vous découvrirez nos univers.
Et si vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire, incitez vos amis à s’inscrire sur https://launayblog.com/, ou à cliquer sur les alertes LinkedIn et Tweeter (@pascalaunay).
Mais surtout, ne ratez pas le billet de la semaine prochaine !

***

Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Super bien dit, Pascal. J’approuve! Le monde est en grands changements, les gens se réveillent… et il n’y a pas d’accouchement sans douleur… alors… et vrai aussi que beaucoup de gens changent… que ce soit leurs habitudes alimentaires, leurs styles de vie, leurs façon de penser, leurs façons d’agir, etc… un pas à la fois… mais il faut se concentrer sur ces changements positifs tout en étant conscient du négatif qui nous entoure… conscient assez pour éviter les écueils et continuer notre route vers ce monde meilleur dont nous rêvons tous.

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :