21, v’là la COP à Paris !


Place de l'apéro
Conversation de comptoir …

– Ah, mon Paulo ! Y’a un truc que je ne comprends pas …
– Dis-moi !
– C’est un truc bizarre. Ces temps-ci, tout le monde est écolo, et d’après les derniers sondages quasiment personne ne voterait pour eux.
– Les sondages ? Mais c’est de la connerie, Robert… En même temps c’est pas grave parce que, à les entendre, tous les candidats sont prêts à sauver la planète.
– T’as raison ! D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi y font une conférence internationale. Parce que, entre ceux qui disent tout ce qu’ils ont fait, et ceux qui disent ce qu’ils feront, bientôt, on sera obligé de la réchauffer, notre planète.
– Et nous n’en sommes pas à un paradoxe près, mon pauv’ Robert. T’as pas remarqué que le ministre français qui mène les négociations à la COP21 est celui des Affaires Étrangères ?
– Ben c’est normal, Paulo. C’est trop sérieux pour confier ça au ministre de l’Écologie ! D’ailleurs, il parait qu’elle s’en est étouffée not’ Ségolène… Si, si ! c’est même pour ça qu’on ne l’entend plus… Oh Raymond, ressers-nous donc une anisette, s’il te plaît…
– D’un autre côté, ça sent un peu le traquenard. Un p’tit discours des grands hommes au début de la conférence, et puis s’en vont.
– C’est sûr, ils ont plus important à faire…
– Et puis, il faut quand même laisser les négociateurs exprimer tout leur talent. Il parait qu’ils sont 10.000 …
– J’y crois pas !
– Sans compter que les commissions, c’est bon pour ceux qui font la manche…
– Mais Robert, c’est qui qui fait la manche ?
– C’est qui qui ! C’que t’es bête mon Paulo. Tu sais bien, ce sont les présidents des pays pauvres. On leur avait promis 100 milliards la dernière fois, alors figures-toi qu’ils les réclament. Remarques, je suis de mauvaise foi. Il y a des riches et célèbres qui reviendront à la fin… Histoire d’être sur la photo avec leur stylo à la main. Mais bon ! Somme toute, c’est un bon début. Encore un p’tit effort, et la planète ne nous expulsera peut-être pas en 2050. Si tu vois ce que je veux dire …
– Ah! Ah! Ah! … Qu’est-ce que t’es drôle, Robert … En attendant, mon cousin m’a dit qu’on ne s’entendait plus parler dans les rues de Paris. Il y a tout plein de voitures aux vitres foncées qui roulent sirènes hurlantes, et des tas de types en uniforme qui frôlent l’apoplexie en soufflant dans leur sifflet.
– Ah bon ?! … Mais tu sais Paulo, les organisateurs de la COP21 ont fait plein d’efforts pour compenser leurs suppléments de gaz pendant cette sauterie ? Recyclage des meubles, reboisage, sacs fabriqués avec des vieux pulls, tu te rends compte avec de la vieille laine …
– Ouais, ouais, ouais… Mais ce qu’ils ne disent pas, c’est que les participants ne trient pas leurs déchets, que pas mal de bus roulent au gazole, et qu’il paraitrait même que près de 25.000 congressistes seraient venus en avion.
– Non ?! Des fois, on se demande … Tiens, c’est comme le sommet de Vienne. J’y comprends rien!
– Mais c’est quoi ce sommet, Robert ?
– Tu sais pas ? Ben, pendant qu’à Paris, c’est la COP21 de l’ONU, à Vienne, c’est les pétrodollars de l’OPEP. Il parait que l’Arabie Saoudite et plusieurs autres pays vont produire encore plus de barils de pétrole.
– C’est bien ça ! Ils veulent que le prix du pétrole baisse. C’est sans doute pour que tout le monde puisse en profiter, ou bien …
– Je ne sais pas. Mais moi, je suis scotché.
– Bah pourquoi, Robert ?
– Ben tu ne te rappelles pas… Dans les années 70, on nous a dit qu’il fallait une heure d’été et une heure d’hiver… Bref, il fallait avoir des idées, parce qu’il n’y avait plus de pétrole. Et ben non, ce n’était pas vrai ! L’OPEP extrait toujours 32 millions de barils par jour. Tu te rends compte Paulo … par jour !
– Ah, mon pauv’ Robert, y’a pas à dire, c’est compliqué l’écolo-économico-géo-politique. … Oh, dis Raymond… Tu nous remets deux anisettes, s’il te plaît !… De toute façon, c’est aux autres de prendre des mesures.
– T’as raison. Pfeuh ! … De toute façon, qu’est-ce tu veux qu’on fasse à notre niveau…
– … En attendant, avec tout ça, moi, j’ai la haine.
– Ben, qu’est-ce qui t’arrive mon Paulo ?
– À cause de toutes ces tarlouzes, j’ai raté jeudi soir l’interview exclusive de Karim Benzema sur TF1. Parce que vois-tu, c’est toujours pareil. Ce sont les sujets les plus importants que l’on traite en douce. Cinq minutes au 20h00… mais c’est tout simplement une honte !
– T’as raison !
– D’un aut’ côté, il parait que l’info a été censurée.
– Ah bon ?!
– Ben oui, ils savent bien qu’on en n’a rien à faire du procès-verbal de Benzébut quand il a causé avec le juge !
– T’as raison, Paulo ! C’est un complot. Avant, on avait Trézégoal, les ritals nous l’ont pris. Et pis après, c’est les espingouins qui nous ont soufflé Belzébuth. Et maintenant, ils ont trouvé un moyen pour qui revienne plus jouer pour nous. C’est un complot, je te dis … Ah, elle est belle l’Europe!
– Mais non Raymond ! Ce n’est pas ça. Je veux dire que, nous, on s’en fout de ce qu’il a dit au juge. Ce qui nous intéresse, c’est la sextape ! Et ils ne l’ont même pas montrée … C’est ça le truc que je veux dire !
– Un scandale ! C’est vrai quoi, il faut vivre avec son temps. Ça fait belle lurette que nous sommes entrés dans le monde de l’image.
– Mais oui ! Nous, ce qu’on veut voir, c’est la vidéo des enfants de Daesh qui exécutent les détenus, c’est la photo de Naomi Campbell qui laisse échapper un sein en sortant de sa voiture…
– Ou la photo de la jambe du kamikaze qui a été découverte par hasard au Bataclan… Hein, Paulo ?
– C’est ça ! Et rendez-vous compte… Là, on nous cache, non pas une photo, mais une vidéo… La vidéo d’un footeux qui fait tagada avec sa propre femme !
– J’y crois pas ! Tu sais quoi, Paulo ? ils ont perdu le sens de ce qui est important !

*****  

Ça, c’est rigolo
La valse des écolos
Ou bien un tango

C’est une planète
Qui est bien tristounette
Plus trop jeunette

Tous à son chevet
Des Présidents au rabais
Avec leurs forfaits

Pas intéressant
Mets un Benzema en avant
C’est beaucoup plus grand

Il est l’empreinte
De ce qui nous esquinte
De ce qui suinte …

Découvrez toutes les illustrations poétiques de Didier Regard

*****

N’hésitez pas à parcourir les différentes pages de ce blog, à partir des onglets du menu d’accueil.
Les premiers chapitres de mes livres, deux nouvelles, les poèmes de Didier Regard, des paroles de chansons et des liens vers le site musical de Marie : en quelques clics vous découvrirez nos univers.

Et si vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire, incitez vos amis à s’inscrire sur 
https://launayblog.com/, ou à cliquer sur les alertes LinkedIn et Tweeter (@pascalaunay).
Mais surtout, ne ratez pas le billet de la semaine prochaine !

***
Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  Copyrightdepot.com

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :