Humanité assassinée


Durée de lecture : beaucoup trop courte !

Les préparations des fêtes de fin d’année et la féerie de Noël sont les premières pistes sur lesquelles je m’étais lancé pour amorcer la rédaction de ce billet d’humeur.
Une bonne dose d’humour, un ton décalé ou une mauvaise foi bienveillante, et le tour était joué. Je n’avais qu’à éviter les mièvreries et les lieux communs, et je tenais sans nul doute le sujet de fond de cette semaine.
En ce dimanche 21 décembre, comme j’aurais aimé aborder ici un sujet léger ! Comme j’aurais aimé plonger dans les yeux émerveillés des enfants devant les vitrines somptueusement décorées et les rues commerçantes illuminées.

J’ai bien tenté d’écrire quelques lignes sur l’air d’un « Joyeux Noël ! » guilleret, mais voilà, en fait d’enfants et d’illuminations, ce sont d’autres images qui se sont imposées à mon esprit.

Car ici, on exécute et l’on terrorise ; là, on viole et l’on génocide ; là-bas, on oppresse et l’on asservit ; et ailleurs, on disserte sur l’utilité ou pas de torturer.
Autour de moi, dans mon monde civilisé, j’entends parler d’actes de déséquilibré. On sophistique même le propos en décrivant tel preneur d’otages comme un être psychologiquement instable. Pour ne pas blesser telle ou telle communauté, certains conceptualisent des faits horribles en théorisant sur l’endoctrinement d’une jeunesse désoeuvrée et instrumentalisée, d’autres choisissent d’incarner des « Justes », traduisez : ceux qui préfèrent courageusement déclarer à la forêt des micros tendus que, « aucun mot ne peut qualifier l’abjection », … ou que, « il s’agit d’un acte odieux et lâche » … Des vérités, et aussi des mots sans lendemain interprétés tels des aveux de faiblesse par ceux auxquels ils sont destinés .
Mais, tout à coup, j’y pense … Qui vend les armes, qui relaie les images et qui se soucie honnêtement du poids d’une vie, fusse t-elle celle d’un enfant ?

Les siècles passent, les civilisations mûrissent, la présence de l’homme s’accentue sur la planète, la science progresse, et notre erreur est de penser que tout cela tend à ce que l’Homme s’humanise.
Et bien non ! Force est de constater qu’il n’en n’est rien. Bien au contraire. La noirceur des âmes et les motivations des combats sont les mêmes : la haine, la loi du talion, la violence et la barbarie, restent les instruments de la domination et du pouvoir. À travers les âges, seuls diffèrent le potentiel des armes et les outils de médiatisation.

« Le Seigneur est mon berger ». Mais diable, les agneaux auraient-ils été créés que pour se faire tondre ou assassinés ?

*****

Le juste et « il faut »
Dans le même soubresaut
Rendent l’enfant agneau

Mais sans un cerveau
L’illuminé a des faux
Et pas de cadeaux !!!

 Découvrez la suite de l’illustration poétique de Didier REGARD

*****

Découvrez les deux nouvelles publiées sur ce blog : « Clair de Lune » et « Amour, couleuvres et langoustes« Vous pouvez y accéder en cliquant sur ce lien :  « Nouvelles »  ou encore sur la page d’accueil.
Si vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire, incitez vos amis à s’inscrire sur 
https://launayblog.com/, ou à cliquer sur les alertes LinkedIn et Tweeter (@pascalaunay).
Mais surtout, ne ratez pas le billet de la semaine prochaine et n’hésitez pas à voyager dans mon univers, en feuilletant les pages de ce blog au gré de vos humeurs.

***
Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  Copyrightdepot.com

Article précédent
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Humanité assassinée! Quel titre, Pascal… mais vous avez tellement raison. Je me fait réflexion similaire et mon cœur a mal de tant de violence gratuite, d’actes abjects contre lesquels ceux qui auraient qq chose à dire se taisent. Comme une conspiration du silence avec ces supposés dirigeants et élus qui regardent avec la peur au ventre et n’osent ouvrir la bouche. Qu’est-ce que le monde attend pour se bouger le cul? Pour mettre leurs pantalons et dire c’est assez!
    De enfants meurent, des femmes sont violées et tuées, des hommes massacrés et nous, aveuglément, on rit, on chante, on s’amuse et on se souhaite un Joyeux Noël et une merveilleuse Nouvelle Année. Nous sommes bien chanceux de vivre où nous vivons mais que faire pour tous ces martyrs de l’humanité dépravée? Que faire pour stopper les armées? Que faire pour arrêter les trafics d’armes? Et que faire pour que notre si belle planète connaisse enfin la Paix.
    C’est mon souhait pour la Nouvelle Année… puisse-t-elle apporter l’éveil des gens, puisse-t-elle les pousser à l’action et puisse ces actions ~ à la grandeur de la planète ~ apporter la Paix et la sérénité à toute l’humanité.

    J'aime

    Réponse
    • En lisant votre commentaire, je sens à la fois la pointe de découragement, la colère et tout de même encore un peu d’espoir. Des sentiments que je partage évidemment. J’ajouterais à vos souhaits pour l’année qui s’offre à nous, l’espérance d’un peu d’apaisement. Et j’espère de tout mon coeur que ce n’est pas trop demander.
      Bien sincèrement,
      Pascal

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :