Sans blague… Sûr ! Je suis « gilet jaune » !


Oui, je soutiens ce soulèvement populaire spontané, initié sur les réseaux sociaux par des amateurs de rassemblements automobiles, amplifié dans l’ombre par des activistes politiques et des syndicalistes rêvant d’un 4è tour, le tout relayé par des médias qui ont eu trop peur de se faire déborder.
Mais non, mais non ! Aucun risque d’être récupéré, je suis juste au coeur d’un alignement de planète extraordinaire  à la française.

Mais qui sont les gilets jaunes ? Contre qui, ou contre quoi, manifestent-ils ?
Et bien en fait, cela dépend …

En gros, « je suis gilet jaune » parce que je suis pour le changement. Je suis pour le changement de la société.
Si, si ! Je suis pour la moralisation de la vie publique. Je suis pour l’amélioration des comptes publics. Je suis pour la protection de l’environnement et pour la taxe sur les activités polluantes. Je suis pour l’amélioration de l’habitat et des axes routiers. Je suis pour la multiplication des transports en commun. Je suis pour la justice sociale et la justice tout court. Je suis pour…, je suis pour …

Mais ce n’est pas tout !
Les « gilets jaunes » sont les particuliers qui sont contre la hausse des taxes sur les carburants. Ils n’en veulent pas de cet objectif d’alignement du prix du diesel sur l’essence. Et c’est pareil pour ceux qui se chauffent au fuel. Ils fulminent devant la hausse de la facture de remplissage de leur cuve. Mais pas que …
Il y a les chauffeurs de taxi qui voudraient une revalorisation du prix de leurs courses. Il y a les chauffeurs UBER qui voudraient bénéficier des mêmes allègements que ceux accordés aux agriculteurs et aux transporteurs routiers. Et justement, les transporteurs routiers sont aussi mobilisés contre un éventuel retour de l’écotaxe. Il y a les professionnels du BTP qui sont vent debout contre la suppression d’un allègement fiscal dont ils bénéficient depuis de nombreuses années pour payer moins cher le gazole de leurs engins de chantier. Et puis, il y a le secteur maritime et de la pêche qui revendique le maintien à taux plein du gazole détaxé…

Mais ce n’est pas tout !
On n’est pas « gilet jaune » uniquement pour la hausse des carburants. On est « gilet jaune » parce que le pouvoir d’achat diminue. C’est la faute aux salaires, aux retraites, et aux pensions de toute nature, qui ne sont pas indexés sur l’inflation et qui supportent pourtant l’augmentation de la CSG. C’est la faute à l’augmentation du prix de l’électricité, du gaz, et du timbre… Et c’est la faute à l’État, au grand patronat, au CAC40, à la grande distribution, … et à tous les autres.

Mais ce n’est pas tout !
On est « gilet jaune » parce que l’on est contre l’allongement de l’âge du départ à la retraite, et que l’on veut tous partir avec un taux plein calculé sur les 6 derniers mois de travail. On veut que les riches soient moins riches et que les pauvres soient moins pauvres. Et puis, surtout, on veut rétablir l’Impôt sur la Fortune.

Mais ce n’est pas tout !
On est « gilet jaune » par ce que l’on veut nos droits, et parce que l’on est contre la dictature. Parce que l’on a une âme de « jacques », de « maillotin », de « nu-pieds », de « croquant », de « bonnet rouge », de « sans culottes », de « chemise verte », de « poujadiste », de « pigeon »,… de français.

En fait, on est aussi « gilet jaune » parce que tout va mal dans ce pays, et parce que l’on veut que ça change. Mais attention, que ça change tout en mieux… pour moi.

Alors depuis samedi, je soutiens le mouvement… Depuis samedi, je pisse jaune !

*****

Et pour illustrer ce billet d’humeur, le poème « très colère » de Didier Regard :

Un gouvernement sauvé
Par l’imbécillité
De ses administrés

Des gilets jaunes
Qui après avoir trop forcé sur le petit jaune
Se trompent de cible

Avançant avec leur bible
Celle de leurs revendications
Il dépose un étron

Pour que leurs frères du bas
Glissent au moindre pas
Pour gagner leur pitance

Des doléances
Qui frappent à côté
De l’Elysée et son Assemblée

Kerouac peut pleurer
Sa route est encombrée
De crétins en gilet

Le ridicule finit toujours par tuer

Découvrez les poèmes de Didier Regard et aussi ses tercets

*****

Vagabondez dans mon univers, vous découvrirez des nouvelles et des romans, les poèmes de Didier Regard, et aussi les chansons de Marie. Aimez, commentez et partagez sans modération, et surtout, abonnez-vous pour ne pas rater les prochains billets !

Le contenu de Launayblog est sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com

 

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Que dire de plus… rien à rajouter… alors je suis avec vous, mon ami… un « gilet jaune »

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :