Rumeur, canular, légende urbaine, …


… désinformation, intox, fausse nouvelle, mensonge, bobards, fausse allégation, supercherie, potins, ragots, supputations sans lendemain, propagande, … Que de mots pour illustrer un sport international si largement pratiqué. D’ailleurs,  je ne suis guère surpris d’avoir lu sur les réseaux sociaux qu’il va remplacer la lutte gréco-romaine dès les prochains jeux olympiques.

La rumeur, qui se propageait il y a peu principalement par le bouche à oreille, utilise désormais tous les vecteurs d’informations modernes et plus particulièrement internet, suivant ainsi la logique du « toujours plus vite », mais aussi celle du « toujours plus » de gain de lecteurs, d’abonnés, de suiveurs, d’amis, de contacts, … Une course effrénée et pour le moins paradoxale. Eh oui, dans cette société occidentale de plus en plus individualiste, l’homo erectus a toujours besoin de créer un lien social, certes impersonnel, mais un lien tout de même. Il veut être suivi et être aimé.  Il veut pouvoir s’exprimer, parler, critiquer, se moquer, croire, … Bref, il veut pouvoir exister – Tiens, tiens, exister à travers une rumeur, de « rumor » en latin 😉 –
Mais pas que… Il recherche aussi la satisfaction d’avoir lancé le premier une nouvelle. C’est ainsi, qu’importe le vrai ou le faux, il y aura puissance et jouissance !

Les sujets sont pléthoriques. La nature humaine comporte tant de vices et de tentations, tant de peurs et d’angoisses, que du choix, il n’y a que l’embarras. Qu’il s’agisse d’humour, d’horreur, de politique ou de complot, d’empoisonnement alimentaire, de faits surnaturels, de violence ou de crime, de sexe, ou encore mieux, de crime sexuel, la rumeur c’est comme le jambon-beurre, pas de pudeur, on y mord en plein coeur.
Mais attention ! Pour réussir à lancer une rumeur, il faut respecter les codes et savoir manier les « selon » : « selon mes informations », « selon une source proche de la famille ou du dossier », « selon une source gouvernementale », et même, « selon plusieurs sources concordantes ». Et puis, il faut aussi savoir gérer le suspens : « on devrait en savoir plus entre 10 et 11h00 », ou « dans quelques minutes », « bientôt de nouvelles révélations dans cette étrange affaire» …
Vous l’avez maintenant compris. Pour lancer une rumeur, il faut avoir un certain savoir-faire doublé d’une bonne dose de sournoiserie.

Avec la fin du XXe siècle, une nouvelle forme de rumeur est née : le « hoax » – Vous l’avez remarqué, c’est toujours mieux lorsque l’on nomme une nouveauté en utilisant un anglicisme -. Principalement propagé sur les réseaux sociaux, le « hoax » peut être intentionnel, malveillant, faux, tendancieux, mais ce qui fait sa force, c’est qu’il est aussi véhiculé par des personnes de bonne foi qui ne prennent pas la peine de vérifier sa véracité. Plus il est d’apparence sérieux, émouvant, révoltant, inquiétant, plus il est aussi puissant que le virus de la grippe chez les naïfs, les crédules, les moins comme les plus éduqués, et tous les autres. La rumeur nous attrape ou nous rattrape) tous, … même moi !

Allez, je ne résiste pas à la tentation ! Voici mes 5 rumeurs préférées :

  • Le gouvernement et les services de renseignements des États-Unis savaient que les Twin-Towers allaient être la cible d’un attentat. La preuve, ils auraient averti leurs proches travaillant dans les tours qui ne sont pas allés travailler ce jour-là ;
  • Walt Disney s’est fait cryogéniser à sa mort, et a été inhumé dans le caveau familial dans un cercueil … normal ?!
  • Il n’y a pas si longtemps, des cabines d’essayage de plusieurs magasins de vêtements féminins de la ville d’Orléans étaient des pièges pour les clientes. Celles-ci y auraient été enlevées pour alimenter un vaste réseau de prostitution. La Traite des blanches en France débutait à Orléans ! On a finalement nourri quelques doutes lorsque la rumeur a rapporté, après enquête de Police dûment diligentée par le Préfet de la République, que ces clientes étaient prises en charge par un sous-marin remontant la Loire… ;
  • N’en déplaise à Jean-Pierre Pernault, le célèbre présentateur du journal de 13H sur TF1 depuis bientôt 30 ans, il n’y a pas eu de complot en 2001 pour noyer Abbeville et sa région, afin que Paris ne soit pas submergé par les eaux. En tout cas, c’est ce que l’enquête officielle a découvert … Enfin, aurait découvert …
  • un candidat a eu comme sujet au BAC de Philosophie, « Qu’est-ce que le risque ? » – Il existe des variantes comme, « Qu’est-ce que le courage » ou « l’audace ?». Et vous savez quoi?  Ce candidat a répondu tout simplement, « Le risque, c’est ça ! », sans rien ajouter d’autre. Et vous savez quoi? Il a obtenu la note de 20/20. Bon, autant prévenir les imitateurs en herbe : foi d’Inspecteur de l’Éducation Nationale, cette rumeur est totalement fantaisiste. Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer !

J’aurais pu en citer plein d’autres tout autant connues et diffusées encore aujourd’hui : on n’a jamais trouvé de décalcomanies imprégnées de LSD distribuées aux enfants. Et non, « Sexe » n’est pas le mot le plus demandé aux moteurs de recherche sur internet… Permettez-moi juste une petite dernière, l’inspiratrice de ce billet d’humeur … Johnny n’est sans doute pas dans une forme éblouissante, et il va certainement décéder un jour, comme nous tous. Mais ce n’était pas jeudi dernier.

Ah que coucou,
Méfions-nous,
Les rumeurs sont partout !

*****

Et toujours, l’inspiration du poète …

Connaissez-vous l’homodébilus ?
Vous le croisez souvent dans le bus

Il cumule d’être un crétin
Et de distiller sa bile dès le matin
Sur son réseau préféré
Pour revendiquer son droit d’exister

Avec son mouchoir en clavier
Il lui faut un hoax à ronger

C’est un enrhumeur
Sa bile vient d’une tumeur
Car il n’a plus de foi
Et vomit n’importe quoi

Quand vous le croiserez
Il n’y a pas à hésiter

ÉTEIGNEZ VOTRE PC

Découvrez les poèmes de Didier Regard et aussi ses tercets

*****

Vagabondez dans mon univers, vous découvrirez des nouvelles et des romans, les poèmes de Didier Regard, et aussi les chansons de Marie. Aimez, commentez et partagez sans modération, et surtout, abonnez-vous pour ne pas rater les prochains billets !

Le contenu de Launayblog est sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com
Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Je suis bien d’accord avec vous sur beaucoup de points, Pascal. Cependant, dans certains cas (comme les tours du 9/11), il n’y a pas de fumée sans feux… d’ailleurs, avez-vous lu les verdicts des toutes dernières enquêtes d’il y a qq semaines, il est maintenant prouvé officiellement par les enquêteurs que c’était une démolition contrôlée? Bon, passons… un canular de moins…

    Mais oui, vous avez raison, une très grande partie de ce qui nous entoure n’est que canular (hoax en américain) souvent basés sur des petits fait existants et sans importances mais gonflés à l’os pour leur donner une vie et une grandeur qu’ils n’ont pas.

    Est-ce que la vie de l’homme est à ce point ennuyeuse qu’il lui faut des bobards pour survivre à la platitude de la routine? Peut-être l’homme devrait-il lire des livres de fiction un peu plus souvent pour se plonger dans un roman au lieu de détruire les réputations des autres…

    Quel monde, mon ami, quel monde! Et, discerner le vrai du faux, devient tout un art.

    J'aime

    Réponse
    • Bonjour Xplorexpress,
      Depuis le temps que nous échangeons, cela me fait toujours autant sourire de lire votre pseudo. De mémoire, cela doit être la 2è fois que je vous nomme ainsi, et ça me donne vraiment la banane (voilà même que je m’exprime comme les « djeuns » 😉

      C’est clair que lorsque l’on revoit la façon dont les tours s’écroulent, on ne peut s’empêcher de penser à celle que l’on obtient quand on dynamite un HLM …
      J’ai découvert dernièrement qu’il existait des sites spécialisés dont l’activité unique est de débusquer les fausses rumeurs … Et vous savez quoi ? Les 2 principales vivent très très bien. À croire que les journalistes ne savent plus enquêter, et que les gens ne se donnent même plus la peine, ni de vérifier les informations qu’on leur donne, ni de réfléchir. Notez bien qu’il ne s’agit pas d’un phénomène nouveau. Combien de fois n’a t-on entendu : « Mais bien sûr, je l’ai lu dans le journal ! ». Et les générations qui ont découvert la TV ne disaient-elles pas : « Mais si c’est vrai, ils l’ont dit à la télé !
      Mais pour être tout à fait honnête, qui peut vraiment affirmer ne s’être pas déjà fait piéger ? En tout cas, je le confesse, pas moi ! 😉

      J'aime

      Réponse
      • Bien, cher Pascal, je suis journaliste d’investigation depuis… euh… disons pas mal longtemps looool… donc… j’ai sans doute accès à des informations cachées du grand public ~ ou est-ce tout simplement pcq je me donne la peine de chercher et de questionner? ~ et ces études dont je vous parlait sur les tours existe vraiment ainsi que la conclusion (je les ai lues et elles viennent de comités d’enquêtes officiels) mais je suis d’accord avec vous que beaucoup de journalistes écrivent des bobards basés sur des bobards pondus par un mec à l’imagination fertile et que beaucoup ne vérifient pas leurs sources (si sources il y a)… ou s’en foutent complètement car ils ne visent que le sensationnalisme.

        Il est vrai aussi que la majorité des gens ne vérifient pas les informations ni ne réfléchissent et oui, cela me hérisse aussi d’entendre les gens dire… « je l’ai lu dans le journal/vu au journal parlé donc c’est la vérité la plus pure »… je deviens souvent la dent longue car je sais très bien que ces infos sont fausses… en partie ou en entier. Les nouvelles de maintenant visent plus vers le commérage et les blablas sans fondements que vers la vraie information… tristounet!

        Et oui, nous nous sommes tous fait piéger à un certain moment donné et c’est parfois excusable car l’origine de l’histoire est vraie juste que le fil de l’histoire a pris une tangente vers le sensationnel et que le « journaliste/raconteur de fausses histoires » a bien brodé son canevas.

        Mais nous ne changerons pas le monde, n’est-ce pas… nous vivons dans un bien drôle de monde qui n’est pas si drôle que ça!

        En passant, mon nom est Amyah… je n’aime pas quand vous avez la banane 😀

        Aimé par 1 personne

      • Bien chère Amyah, même si je me doutais un peu qu’il restait dans ce bas monde de vrais journalistes soucieux d’éclairer les côtés obscurs de nos sociétés, c’est réconfortant de pouvoir dialoguer avec l’un(e) d’entre eux (elles).
        Pour le reste, et puisque l’on s’approche de l’époque où l’on formule des voeux, si l’on ne peut pas changer le monde, j’aime à croire qu’en agissant comme on souhaiterait qu’il soit, on arrive tout de même à contribuer à ce qu’il devienne … meilleur, cela va de soi 😉
        (Je ne sais pas si ma phrase tient debout, mais je pense que vous avez compris l’idée !).

        Aimé par 1 personne

      • Oui, en effet, on est déjà de retour à cette période de l’année… et oui, je crois fortement que notre pensée crée alors ~ comme vous le dites si bien ~ en agissant comme on souhaiterait qu’il soit, je crois que nous apportons qq grains de positif dans toute cette histoire.

        Finalement, nous sommes entourés de milliers de petits bonheurs et c’est à nous de les dénicher, de les aimer, de les chouchouter et de les partager.

        Et oui, votre phrase tient debout et j’en partage l’idée 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Nous tentons (avec quelques amis) de diffuser le plus largement possible certaines réflexions au sein d’une association bénévole « Mission Guérison » (destinée, vous vous en doutez, aux malades et à leurs accompagnants). Celle-ci en fait partie : « Être optimiste et positif ». Plutôt que d’être en permanence à la recherche d’un Bonheur absolu, le bonheur avec un grand « B », repérer et cultiver les milliers de petits bonheurs qui nous entourent est une idée maîtresse.

        Aimé par 1 personne

  2. Merci, Pascal L., et Didier R., de m’avoir, comme chaque dimanche soir, fait sourire de choses graves… Vous avez été en particulier bien aimables dans les exemples que vous avez choisis… assez légers pour m’éviter de m’énerver sur d’autres sujets plus pénibles 🙂
    Merci à Vous et à vous deux !

    J'aime

    Réponse
    • Je vous assure que Didier et moi sommes bien souvent de véritables bouillottes en pleine ébullition. Notre humour sur certains sujets s’apparente aux sifflements que laissent échapper nos soupapes respectives 😉
      Et que voulez-vous : « L’humour est la forme la plus saine de la lucidité. » (Jacques Brel)
      Heureux d’avoir réussi à vous faire sourire.

      Aimé par 1 personne

      Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :