C’est la semaine des fuites !


J’ai été confronté cette semaine à une succession ahurissante de fuites. Si, si ! Les fuites sont tombées comme la pluie à Gravelotte… À moins qu’il ne s’agisse d’un exemple de loi des séries … Jugez-en plutôt par vous-mêmes :
Une fuite au niveau du tuyau d’alimentation du lave-linge, une fuite du chauffe-eau, une fuite du tuyau d’évacuation des toilettes, une fuite de la toiture, … J’ai même connu une noyade de l’entrée, après avoir planté l’un de mes pieds dans la gamelle d’eau du chien. Et pour faire bonne mesure, vous l’avez certainement remarqué, cette semaine même le ciel français semblait fuir de toute part. J’ai rarement connu pareille « fuite » de mésaventures.
Rien de bien grave en soi, pour peu que l’on sache couper l’eau, devenir un adepte des toilettes sèches, regarder où mettre les pieds, et poser une bâche en urgence. Mais pour trouver un plombier qui accepte d’intervenir dans des délais raisonnables, et à moindre coût, ce n’est vraiment pas facile. Que voulez-vous, il y a de moins en moins d’artisans honnêtes et compétents …. Ah, mais je m’arrête là. On a dit « pas de politique !» les jours de scrutin électoral.

Face à toutes ces péripéties dans un espace-temps si concentré, soyez parfaitement rassurés, je suis presque resté zen… C’est que, je ne suis pas le seul à traverser de mauvaises passes. Parce que voyez-vous, question fuites, il y a des gens qui ne sont pas vernis. Vous n’aviez pas remarqué ? Pourtant, c’est fou comme ces derniers temps les fuites pleuvent. Surtout pour certains. Bah oui ! S’il existe des fuites qui font simplement l’effet d’un coup d’épée dans l’eau, d’autres sont telles, que l’on peut se noyer dedans. Si, si ! Aussi étrange que cela puisse paraître, cela arrive dans la vraie vie. Tenez, dernièrement,…. Ah, mais je m’arrête là. On a dit « pas de politique !» les jours de scrutin électoral.
Au contraire, il est des personnes qui arrivent très facilement à colmater les fuites dont elles font l’objet.
Quelles que soient la taille et le débit de ces fuites, il y en a qui arrivent à passer à travers les gouttes. Et parfois même, contre toute attente, elles peuvent amener de l’eau à leur moulin. Que voulez-vous, c’est bien normal, on possède des super-parafuites, ou on n’en possède pas! …. Ah, mais je m’arrête là. On a dit « pas de politique !» les jours de scrutin électoral.

Ces derniers jours des fuites sont donc apparues de tout côté.
Mais de loin, c’est le petit moineau qui fuite le plus. Bien sûr, les fuites ne sont pas toutes de la même importance. Et oui ! Il y a les petites et les grosses fuites. Mais comme face aux miennes, le secret est de savoir se montrer zen en toutes circonstances. Il faut savoir séparer le bon grain de l’ivraie. Parce que mes amis, vous l’avez évidemment constaté, toutes les fuites ne sont pas claires comme de l’eau de roche. Les fuites d’eau usée existent bel et bien, sans compter qu’il en existe de franchement merdiques. En ceci, il n’est d’ailleurs rien de pire que les fuites d’eau qui dort.…. Ah, mais je m’arrête là. On a dit « pas de politique !» les jours de scrutin électoral.
Ceci constaté, il existe bel et bien des fuites si maîtrisées, qu’elles en apparaissent presque mignonnes à la première goutte. Pour exemple, le papa de Marine qui fuite pour nous raconter comment se comportait sa fille lorsqu’elle était petite, alors que lui-même naviguait en eau trouble … Ah, mais je m’arrête là. On a dit « pas de politique !».
Mais attention, mes amis ! Il y a des fuites qui sont si nombreuses que l’on ne peut discerner ni leur provenance, ni leur bien-fondé. Du grand art ! Il y a des fuites de couche-culotte et des fuites d’oreillettes, des fuites de documents et d’accords secrets, des fuites d’arguments et de contre-arguments, … Il y a tant de fuites si étranges. Arroseur arrosé, ou victime ?… Ah, mais je m’arrête là. On a dit « pas de politique !».

Quant à moi, toutes ces fuites m’inondent de chagrin, tant il semble que, à force de fuiter, mon beau pays prend l’eau. Finalement, je n’en finis pas de me demander s’il y aurait quelque courage dans la fuite…

*****
Et toujours,
l’inspiration de Didier Regard

Avec toutes ces fuites
Il me fallait me mouiller
En allant voter

Que des fuites d’eaux usées…
Heureusement, gratuites…

Et, là je patauge
En fixant la jauge

C’est le trop plein !!
Oui, mais j’ai le bulletin
Pour sortir du bousin

Enfin, c’est ce que je crois
Car à force de porter ma croix
Je reste transi d’effroi

S’ils pouvaient fermer leurs bouches
Dégoût, car une fuite ça se bouche …
Trop sali, je vais sous la douche…

Détecter une nouvelle fuite ?

LISEZ LES POÈMES DE Didier REGARD

*****
Vagabondez dans mon univers, découvrirez des nouvelles et des romans, les poèmes de Didier Regard, et aussi les chansons de Marie. Aimez, commentez et partagez sans modération, et surtout, abonnez-vous pour ne pas rater les prochains billets !

Le contenu de Launayblog est sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com

 

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. … et toutes ces fuites nous tombent dessus, nous enterrent ou nous noient sous des mètres cubes d’insouciance. Des fuites souterraines aussi qui vous minent la terre sous les pieds.

    Comme vous le dites si bien, cher ami, peut-être serait-il mieux de prendre la fuite… mais pour où? De ces jours-çi, il y a des fuites partout et surtout, des fuites de tout… de tout et de rien… mais plus de tout que de riens. Alors, à moins de ne savoir nager à travers les fuites, vaudrait peut-être mieux rester pénard.

    Ils ont créé des labyrinthes de fuites et nous nous y perdons, dans ce labyrinthe, lors de nos fuites.

    Ah! Qu’elle conversation fuitivore, mon ami!

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :