Le temps des olives


Cette semaine a marqué l’un de mes grands rendez-vous de l’année : j’ai cueilli nos olives.

olives

Oh, la récolte a toujours été modeste, mais elle satisfait à nos besoins annuels.
Certains pensent peut-être que c’est du snobisme, ou que je sacrifie au folklore provençal. Ils se trompent. Pour moi, c’est une grande fierté, et pas seulement parce que je peux m’enorgueillir que l’huile provient du moulin où l’on apporte nos olives.
Les efforts physiques, la concentration dont j’ai besoin pour des gestes qui semblent anodins, la difficulté de rester en équilibre les yeux en l’air, ou mieux, juché sur une échelle, et enfin la gestion des douleurs engendrées, curieusement, tout cela me fait un bien fou. Cela me rappelle même combien il est merveilleux d’être debout … combien il est merveilleux d’être vivant !
Alors, c’est toujours plein de gratitude que je me plie à ce qui s’apparente pour beaucoup, et je le comprends, à une corvée. … J’en souris même en pensant à ces gens qui me demandaient encore récemment si je continuais à faire des exercices de kiné. Oui, je souris en imaginant leur tête, si je leur avais répondu : « Et bien, non ! Je cueille mes olives. »

Ceci dit, le moment que je préfère entre tous, (car je ne suis tout de même pas masochiste), c’est celui qui consiste à porter les fruits de mon labeur au moulin de Cucuron. Un plaisir toujours renouvelé que je ne laisserais à personne : rouler tranquillement au matin entre vignes et vergers, tournant le dos au soleil, et avoir le Luberon pour toile de fond, est un privilège et un bonheur inégalable.
img_2934

Hors saison, les routes sont désertes. Çà et là, des colonnes de fumée s’échappent des cheminées. Elles montent vers le ciel sans pour autant réussir à le rendre laiteux. Là haut, le bleu azur prédomine. C’est à peine s’il est strié de blanc par quelques avions de ligne.
Que la campagne vauclusienne est belle ! Alors que les résineux, les arbustes persistants et les oliviers s’entêtent à nous gratifier de magnifiques taches vertes, elle s’est teintée des couleurs de l’automne. Les vignes délestées de leurs grappes ont perdu de leur superbe ; et aujourd’hui cramoisies pour la plupart, certaines sont déjà squelettiques. Les agriculteurs ont dessiné de larges bandes brunes. J’ai alors pensé, émerveillé par tant de beauté, que Cézanne n’aurait certainement pas renié ce formidable tableau d’une nature décidément terriblement vivante.
Une fois de plus, celle-ci a survécu à la chaleur écrasante de l’été. Elle se prépare doucement à hiberner, et je me plais à imaginer que dans quatre mois, tel le phénix, elle renaîtra. Ce seront d’abord les amandiers qui blanchiront la plaine, puis un à un, tous les arbres fruitiers de ce verger s’illumineront à leur tour…

Après ce bain de jouvence, je me sens merveilleusement bien.
Dans 15 jours, il sera temps de refaire ce petit périple, afin de prendre livraison de notre huile au « Moulin Dauphin » de Cucuron. J’en frémis déjà d’impatience.

moulin-cucuron

Heureusement, les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Celle-ci fut aussi réparatrice, que venue fort à propos !

*****

Et toujours, l’inspiration de Didier Regard

Tu converses avec la paix…
Intérieure !!!
Pendant des heures
Et ça te plaît

L’olivier est symbole
Auquel tu octrois l’obole
De rester sur tes guibolles
Même en bénévole

Tu fais ta cueillette
Pour rembourser ta dette
D’avoir douté
Que tu es toujours en été …

… Lire la suite et découvrir tous les poèmes de Didier Regard 
Et aussi tous ses tercets

*****

Entrez dans mon univers en cliquant sur les différents onglets en haut de cette page, et découvrirez d’autres écrits, les poèmes de Didier Regard, et aussi les chansons de Marie.
Aimez, commentez et partagez sans modération, et surtout, abonnez-vous pour ne pas rater les prochains billets !

***
Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com

 

Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :