Noël au balcon, Pâques au tison !


De mémoire de météorologue, nous vivons le 2è Noël le plus chaud depuis 1900. Et même si une bataille d’experts fait rage pour déterminer l’année du record -1983 ou 1997, telle est la question… – !l fait chaud sous les tee-shirts et les maillots ! Lorsque l’on passe en revue les températures en France, et même en Amérique du Nord, il y a de quoi écarquiller les yeux et n’en pas croire ses oreilles.
Mais que se passe t-il donc, je croyais que la COP21 avait tout réglé ? M’aurait-on menti ?

Heureusement, mon copain Lucien m’a dit qu’il fallait en profiter. Il paraîtrait que la semaine prochaine, on va se les geler.
« Pas de quoi paniquer, rien de grave, nos anciens connaissaient déjà ce genre de caprices de la météo », m’a t-il dit aussitôt.
Il a bien raison, Lucien.
Vous n’en êtes pas convaincu ? Alors, pourquoi auraient-ils inventé le dicton : « Noël au balcon, Pâques au tison ! », si la chose n’avait pas déjà existé ?!
D’ailleurs, je ne vois vraiment pas pourquoi nous nous posons toujours des tas de questions quand une anomalie météorologique survient. On a des quantités d’experts, de spécialistes, d’analystes, de commentateurs, de … enfin une quantité de gens hautement qualifiés, mais en fait, tout ce qu’ils nous racontent n’est que diarrhée verbale.
Moi, je vous le dis, la vérité réside tout bonnement dans le bon sens populaire. Et le meilleur exemple est cette théorie des nouveaux philosophes. Vous savez, celle qu’ils nous chantent sur tous les tons : « il faut vivre intensément le temps présent ».
Je suis vraiment désolé pour ces copieurs de haut vol, car il n’y a vraiment rien de nouveau. Ils ne font que nous changer l’emballage. Souvenez-vous, le fameux « À chaque jour suffit sa peine » et ses nombreuses déclinaisons, sans compter une variante bien plus élaborées : « Chaque chose en son temps, en hiver comme au printemps » !
Oh, je sais bien que des malveillants ont tout fait pour semer le doute en nous. Mais je ne suis pas dupe.  Et notamment lorsqu’ils nous proposent des fraises tout au long de  l’année dans les rayons des magasins. Vous ne voyez pas le rapport ? C’est parce que vous n’avez pas gardé en mémoire l’inénarrable :  « On ne peut pas manger des fraises à l’année » !

Alors, en révisant mes classiques, je me suis remémoré quelques-uns de ces dictons attachés à la météo et qui, je n’ai plus à le démontrer, tombent toujours fort à propos.
Vous connaissez certainement « Après la pluie vient le beau temps ! » qui exprime, selon les sensibilités, soit une évidence peu engageante, soit la réalité de la vicissitude des choses d’ici-bas.
Et bien, Lucien et moi, nous préférons, et de loin… « Qui trop écoute la météo, passe sa vie au bistrot   !».

J’espère que vous avez passé d’excellentes fêtes de fin d’année, et conformément à la tradition provençale, je vous souhaite un très bon bout d’an.

*****  

Mais que me dit-on ?
Entre tous ces gueuleton
Tête en coton …

Que j’suis un mouton
À suivre tous les dictons
Pour tourner en rond

Prendre position
Dans ce roman feuilleton
Lever le menton !!!

Tel un baryton
Avec une voix à deux tons
« Courage, fuyons » 

Découvrez toutes les illustrations poétiques de Didier Regard

*****

N’hésitez pas à parcourir les différentes pages de ce blog, à partir des onglets du menu d’accueil.
Les premiers chapitres de mes livres, deux nouvelles, les poèmes de Didier Regard, des paroles de chansons et des liens vers le site musical de Marie : en quelques clics vous découvrirez nos univers.

Et si vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire, incitez vos amis à s’inscrire sur 
https://launayblog.com/, ou à cliquer sur les alertes LinkedIn et Tweeter (@pascalaunay).
Mais surtout, ne ratez pas le billet de la semaine prochaine !

***

Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  Copyrightdepot.com

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. Je vous souhaites une merveilleuse année 2016, Pascal… puisse-t-elle nous apporter également le plaisir de vous lire très souvent 🙂

    En effet, c’est bien beau, les spécialistes, mais… dans le fond… ils servent à quoi? Il pleut pcq’il pleut, il fait chaud en hiver pcq’il fait chaud en hiver… les spécialistes n’y changeront rien excepté que l’on paie leur gwos salaires et ils s’en pètent les bretelles. Il n’y a pas de réchauffement planétaire en tant que tel… du moins, pas comme ils le disent… oui, il y a des choses qui se passent, oui on a déconné, bien sûr les explosions nucléaires des tests secrets affectent notre chère planète, le pompage effrayant du pétrole déstabilise la nature, le fracking hyper pollue, etc… mais aussi, il y a les cycles normaux de notre planète, du système solaire, de l’univers… nous n’y pouvons rien vraiment à part arrêter de polluer notre si magnifique Gaia.

    Comme vous dites… vivre au jour le jour, du mieux que l’on peut, et trouver du bonheur tout partout.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Merci beaucoup de vos voeux. Je vous les retourne avec grande sincérité, et j’espère que la roue universelle de la vie tournera dans le bon sens pour vous, et tous ceux que vous chérissez.
      Bonne chasse au bonheur !

      J'aime

      Réponse
  2. korolev Fabienne

     /  27 décembre 2015

    Pascal, c’est bon de rire.Très bonne fin d’année. a l’an que ven que se siam pas mai que siguem pas mens  
    Fabienne

    Aimé par 2 people

    Réponse
  3. A reblogué ceci sur jean-louis.riguet-librebonimenteuret a ajouté:
    Un diction qui en dit long !

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :