Une deuxième naissance


Chère Annette,

Je ne sais pas jusqu’où l’on peut compter. Mais pour ceux qui tentent de rendre coup pour coup, la vie n’est pas avare de bleus et de bosses… Serait-ce le coût de l’accession à la Sagesse ?

Ninannet's Blog

P1040416« On a deux vies… Et la seconde commence le jour où on réalise qu’on en a juste une » Confucius

Deux vies, une vie ou plusieurs vies… Jusqu’où peut-on compter le nombre de vies que nous menons tels des combats de boxe pour être en bonne intelligence avec soi-même ?

Ma deuxième vie a commencé il y a quelques années avec l’écriture et la peinture.

À moins que ma première vie n’ait engendré les moyens pour pouvoir vivre une deuxième vie.

À moins que le passé, entériné par le présent dans un système de vase communiquant ou dans une osmose produite par le cumul des deux vies, ne génère une troisième vie.

J’aime beaucoup cette idée. Cette idée de troisième vie riche de ma vie de « fille » et celle de « femme » pour aboutir à une deuxième naissance.

Est-il simple de vivre une seconde naissance sans susciter des jalousies, des interrogations, des…

View original post 162 mots de plus

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Une deuxième vie… ou une troisième… mais est-ce bien vrai? Moi, je crois que nous n’en avons qu’une de vie à laquelle sont attachés de multiples cordons qui nous ont été imposés par les autres quand nous étions tout petits; puis d’autres que nous avons acceptés comme vérités quand on est devenu plus grands; puis d’autres encore qui se sont collés à nous comme des sangsues sans même que l’on s’en aperçoive. Tous ces cordons nous nourrissent et nous soutiennent en permanence dans la masse bouillonnante qui nous sépare de ce que l’on est vraiment… ils nous dérangent, nous tiennent occupés, nous aveugles, nous distraient au point que l’on ne sait plus vraiment où l’on en est, ou qui l’on est, jusqu’au jour où… par un miracle quelconque ou par un grand choc sur le coco… certains de nos neurones s’éveillent et commencent à jouer du coude. Ce jour-là est le début d’une quête fantastique car, à chaque cordon que l’on coupe, notre vie devient plus réelle… nous nous découvrons avec étonnement.

    À chaque jour, cette chienne de vie devient de plus en plus merveilleuse, plus lumineuse car nous nous révélons un peu plus à nous-même, et elle cesse d’être laide et tristounette, cette vie, et elle devient une pétillante aventure de chaque moment.

    Une nouvelle vie ou juste la vraie vie qui enfin fait surface. Comme c’est bon d’enfin se trouver, se faire naître de la cendre sous laquelle les autres nous avaient enterrés ~ avec ou sans notre accord, de s’ébrouer de leurs manteaux de peurs et d’absurdités pour finalement naître, comme un magnifique phœnix, à nos talents ignorés et à la beauté de notre monde.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  2. Vous avez cent fois raison ! Et de vous lire je réalise effectivement que j’ai passé ma vie à couper des cordons. Mais à chaque fois un nouveau cordon me retenait prisonnière des aléas de la vie.
    Aujourd’hui c’est terminé ! Par l’écriture et la peinture j’ai enfin trouvé MA,

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  3. Oups c’est parti avant la fin de mon commentaire… J’écrivais donc que l’écriture et la peinture m’ont libérée de mon ancienne vie de contraintes dans laquelle je vivais en semi-liberté. Je revendique cette deuxième naissance parce que je m’en étonne moi-même. Mes amitiés. Annette

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  4. @ Pascal. je vous lis toutes les semaines avec bonheur. Et votre commentaire sur mon article laisse à penser que vous avez tout compris… Que de bosses.. avant de réussir à grandir pour vivre « pour de vrai ». Très amicalement. Annette

    J'aime

    Réponse
  5. Malheureusement, ou fort heureusement, c’est selon, quand on pense que l’on a tout compris, un hématome ou une nouvelle bosse nous cueille par surprise … La Vie est pleine de rebondissements !

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Encore une fois Pascal, vous avez raison… je vis depuis trois jours une nouvelle bosse avec un mauvais rebondissement familial inexorable mais qui m’interpelle… Magnifions chaque minute heureuse que la vie nous offre. Très amicalement.

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :