Horoscopapologie !


Durée de lecture : 3mn 17s

Avec les prémices d’une année nouvelle, se distingue un sujet dont la presse raffole, tant il est gage de super tirages. Habituellement relégué dans les dernières pages, c’est le moment où il triomphe à la « une » des magazines.
Vous regardez votre petit ventre rond ? Non, non, non, il ne s’agit point de « Comment maigrir après les excès des fêtes de fin d’année». Soyez-en sûrs, celui-ci viendra bien assez tôt. Je pensais bien évidemment à l’horoscope de l’année.

Alors, vite, Verseaux, Lions et Scorpions, toujours ignorants de votre ascendant, il est encore temps de le calculer. Parce que les astres vous réservent certainement des surprises.
Un exemple ? Prenons les Verseaux : « Du nerf ! 2015 est une année ambitieuse et courageuse. Les objectifs sont élevés »… Mince alors, il va falloir bosser ?!
Et pour vous, les incultes en sciences orientales, découvrez vite si vous êtes Serpent, Rat, Singe ou Dinde … euh non, pas une dinde, Cochon… Et oui, tout le monde n’a pas la chance d’être Dragon ! Parce que la zoologie, euh pardon, l’astrologie chinoise, c’est du lourd !
Un exemple ? Et bien, prenons les Dragons : « Vos besoins de repos et surtout de détente seront en accroissement, ce qui par rapport à votre nature de fond, pourra par moments, vous sembler intolérable »… Oh, les pauvres qui veulent bosser et qui vont pas pouvoir !
Et vous, oui vous, les amoureux des chiffres, sortez les « additionnettes », la numérologie ne va bientôt plus avoir aucun secret pour vous. Parce que, attention, les Maths c’est du sérieux !
Un exemple ? Prenons ceux qui sont en année 9 : « En Amour, si vous êtes en couple, vous serez en demande (Ben ça, alors…). Si vos relations sont bonnes, ne changez rien ! (voilà une bonne résolution … ). Autrement, quelque chose prendra fin pour mieux renaître. » Waouh, décidément trop profond ! …

Mais au fait, pourquoi donc cette appétence pour la découverte avant l’heure de notre avenir ?
Serait-ce pour trouver les informations qu’il faut absolument connaître afin de mieux vivre ses relations amicales, ses amours, ses emmerdes ? Et oui, chaque année, c’est la même rengaine, nous espérons que les astres nous apporterons ce que nous désirons le plus : l’amour, l’argent, la santé, une vie sociale épanouie… Bref, la totale !
Et bien détrompez-vous ! D’après d’éminents psychologues, si la majorité d’entre nous – j’écris la majorité pour permettre à ceux, qui pensent être épargnés par ce phénomène, de continuer à lire benoîtement mon billet d’humeur – donc, si la majorité d’entre nous jette un oeil sur son horoscope, ou si certains feignent d’écouter distraitement la lecture de celui-ci, c’est bien sûr par peur de l’inconnu, de l’avenir, du changement, ou même de l’échec.
Nous avons envie de savoir, nous avons besoin d’être rassurés, parce que même si nous n’osons pas le dire à voix haute, nous imaginons toujours les pires hypothèses. Et comment ne pas les imaginer lorsque des tombereaux de mauvaises nouvelles, de tragédies et de nouveaux dangers imminents, sont déversés quotidiennement par les médias ?

Peur de l’avenir, de la solitude, de la maladie, de la vie, de la mort… Mais nous y voilà !
Nous, les Hommes (les Femmes aussi…) ne connaissons pas tout et nous avons peur de ce que nous ne connaissons pas. Et en tout premier lieu, notre angoisse profonde est liée au fait que nous ignorons le moment de notre mort.
Mais c’est absolument certain, nous trouverons dans l’horoscope la source des réponses à nos questions existentielles, parce que … parce que, accéder à l’horoscope, c’est accéder à la dimension du sacré et du divin !

– Chers lecteurs assidus et néanmoins brillants, je comprends que vous soyez un peu perdus devant certains de mes raisonnements. Je n’en finis pas d’halluciner moi-même devant mes fulgurances…. Alors, j’explique, je décompose –

Depuis les tout premiers temps, les Hommes (les Femmes aussi …) ont peur. Et pour se réconforter, ils se persuadent qu’il existe quelqu’Un quelque part qui sait tout, et qui les protège. Mais pour survivre au quotidien dans ce milieu hostile dans lequel ils sont plongés, ils comprennent très vite qu’ils doivent s’organiser. Naturellement, il leur faut un chef. Mais sur terre, le chef a beau être le plus fort ou le plus rusé, ou les deux à la fois, il a des limites. Alors, pour rester le chef, il lui faut démontrer qu’il est l’intermédiaire, le représentant, ou le seul capable de s’adresser à Celui ou Ceux qui savent tout. Le chef invente donc le pouvoir de droit divin. Donc, il invoque les Dieux. Mais comme il ne peut pas tout faire, il délègue. C’est alors que les grands prêtres font leur apparition. Et suivant les civilisations, à chacun sa méthode : les sacrifices, les offrandes, les oracles, la pythie, les druides, les vierges, les oies … – euh, ne recherchez aucune hiérarchie –
Désormais, il n’y a plus qu’à poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses. Néanmoins, notez bien que tout ceci reste pour le moment à l’usage d’une élite.
Et puis patatras, les civilisations évoluent, les Hommes (les Femmes aussi…) s’émancipent. On apprend à écrire, on parle plusieurs langues, on invente la république et la démocratie (la boulette!), on imprime des livres, on apprend à lire (une autre boulette !)…
Heureusement, entre temps, le Yi-king et la Torah pour les uns, le Kâmasûtra … euh non, pas le Kâmasûtra, le Mahabharata et la Bible pour les autres, ont mis un peu d’ordre dans les croyances.
Tenez, un exemple : pour les chrétiens, les juifs et les musulmans,
« Ne crains rien, car je suis avec toi … car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante » (Es. 41 : 10).

Ainsi, pour tous ces croyants, l’affaire est pliée. Plus aucune raison d’avoir peur !
Pour les autres, c’est plus compliqué. Mais bon, on invente la raison, le libre-arbitre, la psychanalyse, … tout un tas d’outils pour leur permettre de « s’arranger » avec leurs peurs.
Ce faisant, croyants ou pas, les Hommes (les Femmes aussi …) se rendent compte qu’ils peuvent eux-mêmes se poser les bonnes questions.
C’est là qu’intervient l’innovation géniale. Jusqu’ici seuls les puissants de ce monde avaient un astrologue, un médium ou … un conseiller. Dorénavant, on crée l’horoscope pour tous !
CQFD : l’accès au sacré et au divin pour tous. Le truc pour que chacun retrouve confiance dans l’avenir. En voilà une sacrément bonne idée, non ?

*****

Vider toutes les peurs
Du plus profond de mon coeur
Reste un leurre

Mais l’horoscope
Me donne le périscope
Pour une vie sans flop …

 Découvrez la suite de l’illustration poétique de Didier REGARD

*****

Découvrez les deux nouvelles publiées sur ce blog : « Clair de Lune » et « Amour, couleuvres et langoustes« Vous pouvez y accéder en cliquant sur ce lien :  « Nouvelles »  ou encore sur la page d’accueil.
Si vous aimez ce rendez-vous hebdomadaire, incitez vos amis à s’inscrire sur 
https://launayblog.com/, ou à cliquer sur les alertes LinkedIn et Tweeter (@pascalaunay).
Mais surtout, ne ratez pas le billet de la semaine prochaine et n’hésitez pas à voyager dans mon univers, en feuilletant les pages de ce blog au gré de vos humeurs.

***
Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  Copyrightdepot.com

Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Début d’année sur les chapeaux de roue Pascal, à « donf » comme disent les jeunes (et le femmes) !

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  2. en effet bon début d’année j’ai beaucoup aimé les deux « boulettes « 

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :