Comme on le souhaite en Provence « Bon bout d’An ! »


2013 s’achève à peine, et déjà 2014 frappe à la porte de nos calendriers.
Une année déjà, une année de plus, une année en plus… Encore une année !

Le temps est le chef d’une bande organisée, avec ses cohortes de jours et ses légions de semaines.
Il mène un train d’enfer au point de bouleverser l’ordre alphabétique de nos dictionnaires pour ordonner les mots selon la logique des temps modernes.
Des exemples ?
Lenteur, calme et silence s’effacent devant vitesse, urgence et bruits, qui prennent résolument leurs aises tant dans notre vocabulaire que dans notre quotidien.
Des preuves ?
Écoutez le brouhaha tumultueux et toujours plus agressif des lieux publics ! Remarquez les musiques d’ambiance des magasins ou des bars qui nous font hurler les uns sur les autres pour que nous puissions nous entendre ! À nos domiciles, regardez les multiples écrans, souvent allumés machinalement, qui vomissent des images stroboscopiques et diffusent des sons de plus en plus haletants pour quémander notre attention !
La solitude et la sérénité feraient-elle peur de nos jours ? Seraient-elles réservées aux chantres des stages de développement personnel et aux adorateurs de Spas luxueux ?

Oui, le temps est le chef d’une bande organisée, et l’un de ses complices est le déferlement des nouvelles technologies. Elles se chargent de stimuler en permanence notre cerveau, parfois abruti par des tranquillisants, sans lui accorder le moindre répit. Et nous aimons cela. Nous l’aimons au point de devenir addicts.
Grâce à l’internet mobile, les Smartphones et les Tablettes, nous plongeons avec délice dans un monde virtuel, un monde sans résistances où tout est possible, tout de suite.

Un exemple ?
La Toile diffuse du prêt à penser, nous permettant de devenir compétents en quelques secondes… Quelle facilité, quelle ivresse !
Pour les amoureux de la cuisine traditionnelle, il est facile d’en comprendre la signification.
C’est l’histoire du raccourci entre la daube – ou le coq au vin, si vous préférez – et la bouffe rapide. C’est le monde du club sandwich, du hamburger, du hot dog, du kebab, du prêt à emporter. Celui du prêt à manger, et pour finir celui du prêt à avaler (plus besoin même de mâcher).
Sollicités à l’extrême, serons-nous capables de continuer à faire l’effort de penser par nous-mêmes ? Saurons-nous garder du temps afin d’échanger avec les autres ?

Méfiance ! Oh oui, méfiance !
« Il dévore toutes choses : oiseaux, bêtes, arbres et fleurs ;
Il ronge le fer et il mord l’acier ;
il réduit les pierres les plus dures en poudre ;
il détruit les villes et rabaisse les montagnes ;
il met à mort les rois, les princes et les plus humbles . »

Le temps est  le chef d’une bande organisée… Et si nous décidions de l’arrêter ?

Profitez pleinement de ces quelques dernières  heures de 2013,
Bon bout d’an à tous !

***

Mon billet d’humeur : c’est un clin d’oeil, une brève de comptoir, une réflexion captée dans l’instant. Vous avez aimé ? Alors partagez-le, et incitez vos amis à s’inscrire sur https://launayblog.com/, et ne ratez pas celui de la semaine prochaine !

***

Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de  CopyrightDepot.com

Poster un commentaire

9 Commentaires

  1. Bon bout d’an à vous Pascal. Bonne année 2014… avec tout le temps de création nécessaire. Bonne création. Amicalement. Annette

    J'aime

    Réponse
    • Merci à vous Annette.
      Je vous souhaite plein de bonnes choses pour 2014, et aussi de nouvelles aventures pour « Gustave », « Pépé Charles, Aurélien » et les autres…
      Amitiés

      J'aime

      Réponse
  2. LUTMAN Philippe

     /  30 décembre 2013

    Analyse mille fois pertinente ! Bon bout dan et A lan que ven Philippe Cordialement,

    Philippe LUTMAN Philippe.lutman@vodasystems.com

    J'aime

    Réponse
  3. Merci Philippe ! Et heureux de te lire.
    Amitiés

    J'aime

    Réponse
  4. Jeanne-Marie Hallion

     /  30 décembre 2013

    J’aime beaucoup et j’adhère parfaitement à tes idées. J’essaye de freiner le plus souvent, et de ne pas tomber dans le piège des réponses instantanées à toute sollicitude…

    Je t’embrasse et te souhaite une année sereine et douce.

    Maï

    J'aime

    Réponse
  5. Oh, comme tu y vas… Je sais bien que « réglementairement » la période des voeux est ouverte… Mais j’attends encore un peu, afin d’enterrer dignement 2013 !
    Allez, à l’année prochaine !

    J'aime

    Réponse
  6. Sylvie

     /  30 décembre 2013

    Bon bout d’an Pascal ! Joyeuses fêtes en famille et à l’année prochaine pour les
    voeux.
    Amitiés.
    Sylvie

    J'aime

    Réponse
  7. Merci Sylvie.
    Et continuez à regarder droit devant vous ! J’en suis certain, l’horizon s’éclaircit !

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :