Les peuples sont généreux, même les français !


cafe-pour-demunis

Les peuples sont généreux, et quoiqu’on en dise ou qu’on veuille bien le faire croire, les français aussi. Pour preuve, l’existence d’associations de plus en plus nombreuses et qui récoltent des fonds importants, lors de campagnes à fort retentissement, mais aussi tout au long de l’année. Téléthon, Sidaction et multiples aides à la recherche médicale, désastres climatiques, aides aux personnes en difficulté, …, la liste est malheureusement trop longue.

Cette semaine, « les Restos du cœur » ont démarré leur campagne d’hiver.
N’ayant pour ambition « que » de distribuer deux ou trois mille couverts par jour en 1985, trente années plus tard, les 71.000 bénévoles s’apprêtent à offrir plus de 132 millions de repas à près d’un million de personnes à travers toute la France. Mieux encore, et après avoir contribué fortement à la diminution du gaspillage alimentaire tout au long de la filière, les actions des « Restos du cœur » débordent de leur vocation initiale pour lutter contre l’exclusion : hébergement d’urgence, insertion professionnelle et soutien à la recherche d’emploi, accès aux droits, accompagnement scolaire, conseils budgétaires et micro-crédits, premiers départs en vacances, rendez-vous cinéma, accès à la lecture. Autant dire que l’engagement des bénévoles s’accentue d’année en année.

Ce que j’aime dans ce type de mouvement, ce n’est pas ces grosses machines aux structures parfois opaques, ou les grands shows médiatiques. C’est l’engagement individuel. Et oui, chacun a la possibilité de se lever un matin en se disant qu’à son petit niveau, il peut faire quelque chose : donner du temps, un peu d’argent, des tickets-restaurant, et même des espaces publicitaires. Ce n’est pas une question de richesse ou de classe sociale, c’est uniquement l’expression d’une volonté.
En ce sens, il y a une tradition solidaire napolitaine, malheureusement tombée en désuétude, qui me plaît assez : « le café suspendu ». Une idée solidaire consistant à payer des cafés, en plus du sien, à d’autres qui ne peuvent pas se l’offrir.
Régulièrement, on prétend que le concept renait ici ou là, et qu’il est à nouveau en expansion. De temps en temps internet s’en fait l‘écho. Il existe même un site d’e-commerce solidaire ayant repris l’idée depuis peu. Malheureusement, les initiatives restent isolées et leur durée précaire. Pourtant, je suis certain que si toute une profession, ou des associations de quartiers adhéraient à une telle opération, sa normalisation séduirait bon nombre de consommateurs, et déculpabiliserait ceux à qui l’opération peut profiter.
Et puis, le concept est si formidable qu’il peut être élargi dans tous les commerces de proximité : un soda, une baguette, un sandwich, un plat, …
La transparence est totale. Ce qui aurait été déjà réglé serait affiché sur un tableau, et les tickets correspondants plantés sur un pic à la vue de tous. Pour le reste, il faut tout simplement avoir confiance dans l’honnêteté du commerçant. Du coup, nul besoin de créer des usines à gaz, ni même une association, et de payer des frais de fonctionnement inutiles.

Quoi de plus simple à mettre en oeuvre pour venir en aide aux personnes en grande précarité ! Alors, faudra t-il attendre la naissance d’un autre Coluche pour créer l’étincelle qui pourrait allumer la mèche ?

*****

Et toujours, l’inspiration de Didier Regard

Il est des succès…
Dont on se passerait

– « Hé, on sort au Resto ? »
– « Non, c’est trop tôt »

– « Bah, t’es pas solidaire ! »
– « J’ai pas qu’ça à faire ! »

– « T’as regardé au moins le menu ? «
– « Moi, j’ai m’a retenu »

– « Ça te gène la misère ? »
– « Oui, j’en suis pas actionnaire ! »

– « Tu préfères le Café Suspendu ?»
– « On y sert du pain perdu ? »

– « C’est pas comme ça que j’t’ai connu »
– « J’en ai marre de la main tendue !

– « Fais ton collaboratif 3.0 »
– « Oui, mais, tu vois, là j’suis un héros ! »

… Lire la suite et découvrir tous les poèmes de Didier Regard 
Et aussi tous ses tercets

*****

Entrez dans mon univers en cliquant sur les différents onglets en haut de cette page, et découvrirez d’autres écrits, les poèmes de Didier Regard, et aussi les chansons de Marie.
Aimez, commentez et partagez sans modération, et surtout, abonnez-vous pour ne pas rater les prochains billets !

***
Contenu Launayblog sous Copyright déposé auprès de Copyrightdepot.com

Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :